Lozère : le dur quotidien du seul député du département

En Lozère il n'y a plus qu'un député depuis six ans. Il doit se démultiplier dans les quatre coins du département.

France 3

À Mende (Lozère), après un pain au chocolat avalé sur le pouce, une nouvelle journée marathon commence pour le député. Au courrier, les nouvelles ne sont pas bonnes : un PV pour excès de vitesse. Pierre Morel-À-L'Huissier, député "UDI, Agir et Indépendants" de Lozère, perd régulièrement des points avec ses 7 000 kilomètres parcourus chaque mois. Depuis six ans, il est l'unique député de Lozère. Ils étaient auparavant deux à couvrir ce département très rural.

Cinq heures de route

Le parlementaire passe donc ses journées sur la route. Le premier rendez-vous de la journée est dans une école publique. Cette classe doit se rendre au parlement des enfants défendre une loi pour inciter les citoyens à utiliser leur vélo. Une autre école à visiter, un entrepreneur en difficulté à rencontrer, et à 11h il rejoint un de ses assistants à Florac dans une de ses cinq permanences. Malgré sa charge de travail, Pierre Morel est favorable à la réduction du nombre de parlementaires, à condition d'augmenter le nombre de collaborateurs. Pas question pour lui de créer des super-circonscriptions au-delà du département. Ce jour-là, le député aura passé plus de cinq heures sur la route. Retour à Mende pour sa dixième réunion de la journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lozère : le dur quotidien du seul député du département
Lozère : le dur quotidien du seul député du département (France 3)