"Lolisme", "bras-m'en-tombisme", "mal parlisme"... Emmanuelle Cosse moquée pour son "sans-abrisme"

La ministre du Logement a employé ce mot dans un tweet, lors d'une visite du centre d'hébergement à Paris.

La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, le 18 mai 2016 à l\'Assemblée nationale à Paris.
La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, le 18 mai 2016 à l'Assemblée nationale à Paris. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

C'est un concept familier des spécialistes du logement mais qui n'en demeure pas moins un drôle de néologisme. La ministre du Logement Emmanuelle Cosse s'attire depuis jeudi 19 mai les moqueries des internautes, qui ont jugé très savoureux l'un de ses tweets évoquant le "sans-abrisme".

La traduction du terme anglais "homelessness"

Le "sans-abrisme", tweeté par la ministre, jeudi, lors d'une visite du centre d'hébergement du lycée Jean-Quarré à Paris, est la traduction du terme anglais "homelessness". Ce mot désigne le fait de vivre dans la rue, donc d'être une personne "sans-abri" ou "sans domicile fixe". La formule est couramment employée en Suisse et en Belgique, ainsi qu'au sein des instances européennes. Il existe même un Observatoire européen du sans-abrisme. Le mot n'a toutefois pas encore fait son entrée dans les dictionnaires français.

Amusés par ce néologisme, les internautes ont rivalisé d'imagination pour tweeter des commentaires ironiques. L'un se dit "en situation de lolisme", l'autre "en situation de bras-m'en-tombisme", un troisième lance un "Aidons cette personne en situation de mal parlisme !".

"Weekendisme", "fatiguisme", "faimisme"...

La créativité des internautes ne s'est pas tarie, vendredi. Certains ont exprimé leur "hâte d'être bientôt en situation de weekendisme", d'autres se sont dits en plein "fatiguisme", en "faimisme" ou encore en "transport en communisme".