DIRECT. Dernière mobilisation avant le vote de la loi sur le renseignement

Le projet de loi sur le renseignement, défendu par le gouvernement au nom de la lutte contre le terrorisme, devrait être approuvé mardi 5 mai à l'Assemblée nationale. 

Manifestation contre la loi sur le renseignement à Paris, le 13 avril 2015.
Manifestation contre la loi sur le renseignement à Paris, le 13 avril 2015. (CITIZENSIDE.COM / AFP)
Ce qu'il faut savoir

C'est la journée marathon pour les opposants au projet de loi sur le renseignement. A la veille de son adoption à l'Assemblée nationale, mardi 5 mai, ils se mobilisent auprès des députés pour faire entrave au texte. Depuis sa présentation, le 19 mars dernier, le projet de loi déchaîne les passions. Le texte définit à la fois les missions des services de renseignement (de la prévention du terrorisme à l'espionnage économique) et le régime d'autorisation et de contrôle de l'utilisation de certaines techniques d'espionnage (écoutes, pose de caméras ou de logiciel-espion, accès aux données de connexion...).

 François Hollande saisira le Conseil constitutionnel. Une telle saisine de la part d'un président est inédite sous la Ve République. Le chef de l'Etat veut apporter la "garantie" que le texte est "bien conforme" à la loi fondamentale.

Les opposants dénoncent une surveillance de masse. Ils craignent que ce projet de loi n'entraîne une atteinte irrémédiable à la vie privée des individus surveillés, et globalement une perte de sécurité dans les communications.

Une réponse du gouvernement aux attentats de janvier. Après les attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de la porte de Vincennes, le gouvernement a insisté sur le manque de moyens alloués aux services de renseignement. 

 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RENSEIGNEMENT

21h36 : Le député Thierry Solère et l'eurodéputé Philippe Juvin –tous deux UMP – ont annoncé qu'ils saisissaient le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, du projet de loi français sur le renseignement. Selon eux, ce texte "viole" la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne.

20h44 : Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur l'esplanade des Invalides, à Paris, à la veille du vote à l'Assemblée nationale du projet de loi controversé sur le renseignement. Mot d'ordre du rassemblement : être "entendus, pas écoutés". Pour la dernière fois de la journée, allons retrouver notre journaliste Vincent Matalon.

19h36 : Un rassemblement des opposants au projet de loi sur le renseignement a débuté aux Invalides, à Paris, il y a vingt minutes. Voici quelques instantanés rassemblés par notre journaliste Vincent Matalon.

17h49 : Voici d'autres tweets de notre journaliste Vincent Matalon qui suit aujourd'hui les opposants au projet de loi sur le renseignement.

17h03 : Un rassemblement des opposants au projet de loi sur le renseignement est prévu ce soir, mais il pourrait être menacé par la météo orageuse, explique notre journaliste Vincent Matalon.

15h41 : @Aurélie C'est un projet de loi important qui fait l'objet d'un vif débat. Nous avons donc choisi de dépêcher sur place notre envoyé spécial pour suivre cette journée d'action à la veille du vote du texte à l'Assemblée nationale.

15h33 : Pourquoi vous couvrez autant cette action contre la loi du renseignement?

14h50 : Le député EELV Sergio Coronado s'est rendu à la journée marathon des opposants au projet de loi sur le renseignement. Notre journaliste Vincent Matalon était là quand il a expliqué qu'il envisageait de participer à une saisine du Conseil constitutionnel.

13h53 : Notre journaliste Vincent Matalon suit les opposants au projet de loi sur le renseignement, qui tentent de convaincre un par un, par téléphone, les députés, qui votent demain.

11h59 : Notre journaliste Vincent Matalon est toujours avec les opposants au projet de loi sur le renseignement, qui tentent de convaincre un par un, par téléphone, les députés, qui votent demain.

11h40 : La mise en place de cette loi est un sujet très important pour les prochaines décennies. Malgré tout, je suis profondément attristée de voir que la plupart des gens s'en réjouissent au nom de la lutte contre le terrorisme. Pourquoi si peu de français s'offusquent de cette loi ? Sommes-nous totalement soumis au pouvoir exécutif sans pouvoir de décision ?

11h40 : Si EELV avait décidé de rester au gouvernement, ils auraient pu agir ou menacer de partir contre cette loi.

11h40 : Vous êtes plusieurs, dans les commentaires, à nous faire part de vos craintes quant au projet de loi sur le renseignement.

10h53 : Les opposants au projet de loi sur le renseignement ont commencé à appeler par téléphone les députés pour les convaincre de ne pas voter le texte demain. Notre journaliste Vincent Matalon assiste à la scène.

10h29 : Le projet de loi sur le renseignement ne fait pas l'unanimité à gauche. Le député PS Jean-Patrick Gille explique sur son blog pourquoi, selon lui, le texte n'est pas votable en l'état. Avant le vote de demain, notre journaliste Vincent Matalon est toujours avec les opposants au projet. Leur but : convaincre les députés un par un, par téléphone.

09h59 : Avant le vote du texte, prévu demain à l'Assemblée, les opposants au projet de loi sur le renseignement organisent ce lundi une journée d'action partout en France. La Quadrature du Net a recensé les manifestations organisées. Notre journaliste Vincent Matalon sera en fin de matinée au côté des anti-projet de loi.