Cet article date de plus de dix ans.

Logement : la Fondation Abbé Pierre décrète la "mobilisation générale" et interpelle les candidats

Les chiffres sont accablants: 600.000 enfants en situation de mal-logement, 3,6 millions de personnes non ou mal logées, hausse de 50% des prix des loyers dans le parc privé en dix ans...
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Journée d'action autour d'un squatt  69 rue de Sèvres à Paris, le 23 avril 2009 (AFP/JOEL SAGET)

Les chiffres sont accablants: 600.000 enfants en situation de mal-logement, 3,6 millions de personnes non ou mal logées, hausse de 50% des prix des loyers dans le parc privé en dix ans...

D'où l'"appel à la mobilisation générale pour le logement" lancé jeudi par la Fondation Abbé Pierre , qui interpelle les "candidats" à la présidentielle, leur demandant de "se positionner de manière claire et ambitieuse" et de s'engager fermement auprès de leurs électeurs". Objectif : "un "véritable changement de cap au plus haut niveau de l'Etat", maintes fois promis, jamais tenu.

Le constat :

. 3,6 millions de personnes en France sont non ou mal logées
. 10 millions sont touchées par la crise du logement,
. 1,8 million de ménages ont des difficultés à payer leur loyer
. 25,7% des ressources des ménages sont consacrées au logement, proportion qui monte jusqu' à 50% pour les plus pauvres

Pour les solutions, la Fondation Abbé Pierre travaillera jusqu'en février 2012 à l'écriture d'un "Contrat social pour le logement" articulé autour de 4 engagements :

1) Produire suffisamment de logements, ce qui suppose entre autres :
. la construction de 500.000 logements par an pendant 5 ans, dont 150.000 "vraiment sociaux",
. la généralisation de la taxe sur les logements vacants et la réquisition de ces logements dans un second temps.

2) Réguler les marché par:
. l'encadrement des loyers,
. la revalorisation des aides personnelles au logement,
. la réduction des coût de construction, d'achat et des loyers,
. l'instauration d'un bouclier énergétique garantissant l'accès à l'énergie aux plus modestes,

3) moins d'injustices et plus de solidarité via :
. l'éradication des "600.000 logements indignes"
. l'instauration d'un dispositif de prévention des expulsions locatives
. la priorité absolue à l'accès au logement des personnes en grande difficulté.

4) construire une ville équitable et durable grâce :
. au renforcement de la loi SRU (bon nombre de villes ne respectant pas cette loi sur le quota de logements sociaux, comme le montre le palmarès 2011 )

Pour faire pression sur les candidats à l'Elysée, la Fondation Abbé Pierre appelle à les électeurs à signer la pétition mobilisationlogement2012.com . Elle rappelle aussi que d'autres voies existent : en Allemagne, grâce à divers dispositifs, "les prix des logements sont restés stables ces dix dernières années alors qu'ils ont doublé en France".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.