Cet article date de plus de dix ans.

Les syndicats restent sur un "constat de désaccord"

Certains syndicats notent des avancées à la marge, mais aucun rapprochement sur les questions centrales du coût du travail et d'une éventuelle hausse de la TVA. Tous se montrent méfiants voire inquiets quant aux annonces encore à venir sur ces sujets.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La négociation partaient sur de très mauvaises bases, juge Bernard Thibault, "fondamentalement en désaccord sur le coût du travail". Il craint que le président de la République fasse porter tout l'effort sur les salariés, et appelle à "rester mobilisés" avant les annonces prévues pour la fin du mois.

La CFDT se montre largement insatisfaite. Son n°1, François Chérèque, enregistre bien "quelques mesures utiles", sur le chômage partiel et les moyens de Pôle emploi. Mais il considère que l'essentiel n'est pas là.

La troisième centrale syndicale, FO, notes des avancées avec le renforcément du dispositif de chômage partil et la création d'une banque d'investissement. Mais son secrétaire général, Jean-Claude Mailly, est resté sur sa faim sur l'essentiel.


Bernard Thibault : "le chômage ne vient pas du coût du travail"
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.