Vidéo Tribune de militaires dans "Valeurs actuelles" : "Je suis d'accord sur le constat", déclare Rachida Dati

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

La maire Les Républicains du 7e arrondissement de Paris estime qu'elle ne "l'aurait peut-être pas écrite comme ça". 

Interrogée sur la tribune signée par des militaires la semaine dernière dans Valeurs actuelles dénonçant le "délitement" de la France, Rachida Dati a reconnu jeudi 29 avril sur franceinfo être "d'accord sur le constat", tout en admettant "que les militaires ne sont pas dans leur rôle quand ils font de la politique".

"Je ne l'aurais peut-être pas écrite comme ça, poursuit Rachida Dati. Il y a une phrase qui est ambiguë mais le sujet, c'est qu'on règle ce délitement". Pour la maire Les Républicains du 7e arrondissement de Paris, "ce qui est écrit dans cette tribune est une réalité" : "Quand vous avez un pays en proie à de la guérilla urbaine, quand vous avez une menace terroriste très régulière et très élevée, quand vous avez des inégalités de plus en plus criantes et flagrantes, quand vous avez une partie de nos patriotes qui se disloquent de la société, on ne peut pas dire que le pays va bien", a énuméré Rachida Dati.

Dans ce contexte, Rachida Dati a également évoqué les menaces qui pèsent sur les policiers, notamment après l'attaque de Rambouillet (Yvelines), vendredi dernier, au cours de laquelle une agente administrative du commissariat de la ville a été tuée. "Aujourd'hui, la police est devenue une cible pour les terroristes, et je considère que les policiers ne sont pas assez soutenus, ils ne sont pas assez soutenus y compris par les institutions et notamment l'institution judiciaire. Moi je crains que les policiers un jour craquent. Et s'ils craquent, on va bien au-delà du délitement de la société."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.