VIDEO. Brexit : Frédéric Péchenard n'est pas favorable à un délai supplémentaire

Le candidat Les Républicains aux européennes estime lundi que la question de la sortie ou non du Royaume-Uni doit être réglée avant le scrutin du 26 mai.

RADIO FRANCE

"La position anglaise est absolument incompréhensible. Je ne comprends rien. Ils sont d’accord. Après ils votent, ils sont contre. Ensuite, ils ne veulent pas de traité, mais ils ne veulent pas non plus sortir sèchement", a réagi Frédéric Péchenard, lundi 18 mars, à propos du feuilleton britannique du Brexit, qu'il souhaite voir se terminer avant le scrutin du 26 mai.

"Les Anglais comprennent bien que la sortie de l’Europe va être pour eux une catastrophe, c’est déjà un chaos politique", a-t-il poursuivi. Faut-il accorder au Royaume-Uni un délai supplémentaire ? "Je ne le pense pas", a tranché le candidat Les Républicains (LR), en neuvième position sur la liste emmenée par François-Xavier Bellamy. "C'est très compliqué d'accorder plus délai parce qu'il y a des élections européennes le 26 mai. Si on accorde un délai supplémentaire (...), ça signifie que les Anglais vont aller voter pour le Parlement européen ? Ils vont envoyer des nouveaux députés au Parlement européen alors qu'ils veulent sortir de l'Europe ?, s'est interrogé le vice-président de la région Ile-de-France et ex-patron de la police nationale. Soit ils réintègrent l'Europe, mais ça n'est pas du tout ce qui est en train de se passer, mais il faudra que les choses soient réglées avant la nouvelle élection, sinon ça n'a pas de sens." 

Frédéric Péchenard, vice-président Les Républicains de la région Île-de-France et ancien directeur général de la police nationale, invité de franceinfo, lundi 18 mars 2019.
Frédéric Péchenard, vice-président Les Républicains de la région Île-de-France et ancien directeur général de la police nationale, invité de franceinfo, lundi 18 mars 2019. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)