VIDEO. Les Républicains : à La Baule, les candidats à la primaire à droite défilent sans se croiser

Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire ont tous appelé au respect de règles de bonne tenue pour éviter que la droite ne sorte divisée de sa primaire.

François Fillon, Alain Juppé, Bruno Le Maire...  Les principaux candidats Les Républicains à la primaire de la droite et du centre pour 2017 se sont ignorés, samedi 3 septembre, à La Baule (Loire-Atlantique) où se tient l'université d'été de leur parti. Invités à la tribune, ils se sont éclipsés ou ont retardé leur arrivée pour s'assurer de manquer le discours de leurs concurrents. 

A peine François Fillon avait-il fini son discours qu'arrivait Alain Juppé. Et aucun des deux n'est resté pour Bruno Le Maire, qui est intervenu en fin d'après-midi. Le scénario sera le même pour Nicolas Sarkozy : l'ex-chef de l'Etat n'arrivera que dimanche et prononcera son discours de clôture à 13h00. Chacun des ténors aura regagné ses terres.

Un code de conduite 

S'ils ne se sont pas croisés, tous ont appelé au respect de règles de bonne tenue pour éviter que la droite ne sorte divisée de sa primaire. Car depuis l'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy la semaine dernière, les principaux candidats ont multiplié les phrases assassines, réveillant le souvenir des rivalités qui ont opposé ces dernières décennies Jacques Chirac à Edouard Balladur en 1995 ou Jean-François Copé à François Fillon en 2012.

Alain Juppé a ainsi plaidé pour que la primaire soit "l'occasion d'un débat et pas d'un pugilat". "Le risque existe", a-t-il prévenu. "C'est la raison pour laquelle je propose un code de bonne conduite. Premièrement, pas d'attaque personnelle (...), deuxièmement, un scrutin transparent et incontestable", a déclaré le maire de Bordeaux devant quelques centaines de militants. 

"Il n'y a pas de pugilat, il y a des conceptions de la vie politique qui doivent s'exprimer et chacun doit faire preuve de sincérité", a réagi François Fillon, devant la caméra de France. "N'ayons pas peur de la concurrence, n'ayons pas peur de la compétition, cela fait partie de la vie politique. Mais faisons le dans le respect des règles et dans le respect des personnes", a abondé Bruno Le Maire. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Alain Juppé arrive au campus du parti Les Républicains, à La Baule (Loire-Atlantique), samedi 3 septembre 2016. 
Alain Juppé arrive au campus du parti Les Républicains, à La Baule (Loire-Atlantique), samedi 3 septembre 2016.  (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)