Primaire : un dernier débat très policé

Jeudi 24 novembre au soir, le dernier face à face de la primaire s'annonçait tendu, il a finalement été très policé.

France 2

S'il y avait une inquiétude dans les deux camps, c'était que le débat tourne au pugilat. Finalement, il a été plutôt policé et chacun a pu marquer sa différence sur les questions économiques, par exemple le temps de travail des fonctionnaires. En revanche, le débat va se crisper sur la question qui a fait polémique pendant l'entre-deux tours de la primaire : l'avortement.

Polémiques sur l'avortement et la Russie

La tension a également existé lorsque Alain Juppé a évoqué la proximité supposée avec Vladimir Poutine. "C’est la première fois dans une élection politique française que le chef d'État russe choisit son candidat", s'est exclamé Alain Juppé. "On voit que l'outsider est Alain Juppé, qu'il rame, qu'il essaie de s'accrocher, mais pour l'instant ça ne prend pas sur notre candidat", explique un filloniste. Des divergences marquées, mais après des semaines d'affrontement, dimanche, les anciens adversaires devront se rassembler.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon et Alain Juppé sur le plateau du débat, le 24 novembre à Paris
François Fillon et Alain Juppé sur le plateau du débat, le 24 novembre à Paris (ERIC FEFERBERG / AFP PHOTO)