Débat de la primaire à droite : le chômage, première préoccupation des Français loin devant l'identité, selon un sondage Odoxa pour franceinfo

Un sondage Odoxa pour franceinfo révèle que seuls 4% des Français souhaitent voir le thème de l'identité abordé lors du premier débat de la primaire de la droite et du centre jeudi 13 octobre. Le chômage arrive en tête des préoccupations des électeurs.

Le logo du parti Les Républicains sur la façade du siège (photo d\'illustration)
Le logo du parti Les Républicains sur la façade du siège (photo d'illustration) ( ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

L'audience promet d'être importante jeudi 13 octobre au soir sur TF1, alors que la chaîne diffuse en direct le premier débat de la primaire de la droite et du centre. Selon un sondage Odoxa pour franceinfo, publié également jeudi 13 octobre, plus d'un tiers des Français (35%) et deux tiers des électeurs potentiels de la primaire (65%) ont l'intention de suivre la confrontation entre les sept candidats.

Parmi les thèmes qui préoccupent les Français, l'identité arrive en dernière position. Seuls 4% d'entre eux souhaitent voir ce sujet abordé dans le débat de jeudi soir.

Les domaines que les Français souhaitent voir abordés lors du premier débat de la primaire de la droite et du centre
Les domaines que les Français souhaitent voir abordés lors du premier débat de la primaire de la droite et du centre (Sondage réalisé les 11 et 12 octobre 2016 (ODOXA/franceinfo))

Les candidats semblent en revanche avoir tout intérêt à parler d'emploi, s'ils veulent convaincre. 41% des Français souhaitent voir cette thématique abordée. Les chiffres sont sensiblement identiques dans le panel des électeurs potentiels de la primaire (39%). 

Le débat pourrait modifier les intentions de vote et la perception des candidats

Autre enseignement de ce sondage : près de deux tiers des électeurs potentiels de la primaire (63%) estiment que le débat aura un impact sur les intentions de vote. "Trois Français sur dix et 43% des électeurs potentiels nous disent même que cela pourrait faire évoluer leur propre perception des candidats. Et donc peut-être modifier leur vote, souligne Gaël Sliman, le président de l'institut Odoxa. Ce n'est pas anodin. On va peut-être assister à une première : lors des précédents scrutins, jamais un grand débat n'a eu d'impact déterminant."

L\'impact du premier débat sur la primaire de la droite et du centre
L'impact du premier débat sur la primaire de la droite et du centre (Sondage réalisé les 11 et 12 octobre 2016 (ODOXA/franceinfo))

Ce sondage Odoxa pour franceinfo a été réalisé auprès d'un échantillon de 1 003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Elles ont éte interrogées via Internet les 11 et 12 octobre.