Présidence des Républicains : les adhérents commencent à voter pour leur nouveau dirigeant

Le vote, électronique, a débuté samedi à 18 heures et se poursuivra jusqu'à dimanche à 18 heures. Les résultats de ce premier tour devraient être annoncés dans la foulée.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eric Ciotti (à gauche), Aurélien Pradié (au centre) et Bruno Retailleau (à droite), à Paris, le 26 novembre 2022. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Ils sont 91 110 adhérents appelés à élire le futur président de leur parti. Les militants des Républicains ont commencé à voter, samedi 3 décembre, à 18 heures, pour le premier tour de l'élection d'un nouveau patron. Ce scrutin doit départager Eric Ciotti, Aurélien Pradié et Bruno Retailleau. Le vote, électronique, se poursuit jusqu'à dimanche à 18 heures. Les résultats devraient être annoncés dans la foulée.

> > Eric Ciotti, Aurélien Pradié, Bruno Retailleau : on vous présente les trois candidats à la présidence de LR

Les trois candidats devraient passer au siège du parti, après l'annonce des résultats. En l'absence de sondages, les pronostics sont difficiles, même si Eric Ciotti, finaliste de la primaire de 2021, fait figure de favori. Celui qui tient une ligne dure sur le régalien a reçu le soutien de Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes et ancien patron des Républicains.

De son côté, Bruno Retailleau, souverainiste issu du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, bénéficie d'une longue liste de soutiens chez les parlementaires. Aurélien Pradié, plus jeune que ses deux concurrents, et avec une fibre sociale, a le statut d'outsider.

Le successeur de Christian Jacob aura pour lourde tâche de redresser le parti, pris en étau entre la macronie et le Rassemblement national. La droite reste sur un cinglant échec de sa candidate à la présidentielle Valérie Pécresse (4,8%).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Les Républicains - LR

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.