Les Républicains : Virginie Calmels écartée par Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez, président du parti des Républicains, a annoncé par communiqué la nomination d'un nouveau vice-président, lundi 18 juin. Cette nomination implique le départ de Virginie Calmels, limogée après des semaines de conflits et de critiques par médias interposés.

Dans sa région, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), Laurent Wauquiez se veut imperturbable lundi 18 juin. Pourtant, au même moment, un parfum de crise flotte au siège du parti des Républicains. Laurent Wauquiez, à la tête du parti, a pris la décision de limoger Virginie Calmels, qui était sa numéro 2. Après des semaines de conflit et des critiques ouvertes envers sa vice-présidente, Laurent Wauquiez a mis fin à ses fonctions par un communiqué lapidaire dans lequel la principale intéressée n'est pas même citée. Seul le nom de son remplaçant, Jean Leonetti, actuel maire d'Antibes (Alpes-Maritimes), est mentionné pour annoncer la nouvelle.

Crise politique ou querelle personnelle ?

Alain Juppé, mentor de Virginie Calmels, soutient le courage et les convictions de celle qui est son adjointe à la mairie de Bordeaux (Gironde). Valérie Pécresse, elle, déclare ne pas vouloir entrer dans les querelles de parti, mais dénonce une gouvernance trop solitaire. Le départ de Virginie Calmels jette une nouvelle fois le trouble sur l'organisation du parti même si, au siège des Républicains, on parle d'une crise plus personnelle que politique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Laurent Wauquiez, le président des Républicains, et Virginie Calmels, la numéro 2 du parti, le 3 septembre 2017.
Laurent Wauquiez, le président des Républicains, et Virginie Calmels, la numéro 2 du parti, le 3 septembre 2017. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)