Emmanuel Macron : à droite toute ?

Plusieurs élus LREM s'inquiètent d'un virage marqué un peu trop à droite par l'exécutif.

France 3

Le drapeau français qui va entrer dans les classes de la maternelle au lycée à côté du drapeau européen et du refrain de la Marseillaise, ces symboles patriotiques, longtemps chasse gardée du FN, sont dans la loi voulue par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. "Parler du drapeau n'est pas réac, c'est progressiste !", assure celui-ci dans Le Parisien dimanche 24 février. Sauf que cet amendement sur le drapeau a été écrit par le député LR Éric Ciotti.

Aubry fâchée

La loi "anticasseurs" a divisé comme jamais les députés de la majorité. Cette loi a été écrite par le sénateur LR Bruno Retailleau. Cette loi a réveillé l'aile gauche de LREM. 50 députés se sont abstenus sur le texte qui est au Sénat et reviendra à l'Assemblée nationale. Les abstentions pourraient se transformer en vote contre. Beaucoup d'idées sont prises à la droite républicaine : quotas d'immigrés, contrepartie aux aides sociales, maintien de l'ordre public... Ce qu'Emmanuel Macron gagne à droite, il le perd à gauche. Exemple avec la maire de Lille, Martine Aubry, qui a recadré deux ministres venus visiter le CHRU de la capitale nordiste sans la prévenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, lors d\'une réunion dans le cadre du grand débat national à Evry-Courcouronnes, le 4 février 2019.
Emmanuel Macron, lors d'une réunion dans le cadre du grand débat national à Evry-Courcouronnes, le 4 février 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)