Les frondeurs préparent leur come-back

Les députés PS organisent une riposte début janvier avec l’ensemble de la gauche.

(Les députés PS "frondeurs" Laurent Baumel et Christian Paul © MaxPPP)

Christian Paul et Laurent Baumel sont encore abasourdis par l’attitude du Premier ministre devant le groupe PS mardi à l’Assemblée : "Un déni de défaite, Manuel Valls continue de surjouer la dramatisation." Car pour eux, c’est bien une défaite, la cinquième depuis le début du quinquennat de François Hollande. Et ils estiment que la réponse de l’exécutif est loin d’être à la hauteur. "Le sac est vide", se plaint le leader des frondeurs. Christian Paul regrette que le Premier ministre n’ait évoqué aucune mesure devant eux.

"Nous sommes des lanceurs d'alerte" 

Conclusion des deux députés : ça va leur permettre d’élargir la fronde. L’appel de Cécile Duflot au chef de l’Etat pour former une coalition de "transformation" les encourage. Eux aussi ont des idées : début janvier, ils veulent réunir tous les mécontents de gauche : socialistes, communistes écologistes, élus ou pas et présenter en grande pompe un "plan république" . Pour eux, ce ne sont pas seulement des valeurs. La république, c’est aussi du concret : les services publics, l’école, les transports, le numérique, la santé, l’emploi. L’idée, c’est de mettre en place un "état d’urgence économique et social" .

Pour l’instant, les frondeurs n’ont pas réussi à infléchir significativement la ligne du gouvernement. "On ne perd pas espoir, se défend Laurent Baumel, notre rôle c’est de faire contrepoids, nous sommes des lanceurs d’alerte."