Cet article date de plus d'onze ans.

Les critiques ne tarissent pas contre le NPA pour avoir présenté une femme en foulard aux élections régionales de mars

Une jeune femme de 22 ans, Ilham Moussaïd, qui porte le foulard musulman, est candidate du Nouveau parti anticapitaliste dans le Vaucluse (région Provence-Alpes-Côte d'Azur) pour le scrutin des 14 et 21 mars.Selon le NPA, une femme peut être "féministe, laïque et voilée".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Ilham Moussaïd, candidate du Nouveau Parti Anticapitaliste, dans le Vaucluse (région PACA) (France 2)
Une jeune femme de 22 ans, Ilham Moussaïd, qui porte le foulard musulman, est candidate du Nouveau parti anticapitaliste dans le Vaucluse (région Provence-Alpes-Côte d'Azur) pour le scrutin des 14 et 21 mars.

Selon le NPA, une femme peut être "féministe, laïque et voilée".

Les critiques viennent de gauche de droite. Avec la même analyse de la situation : le NPA, en perte de vitesse, a voulu faire un coup médiatique pour attirer l'attention.

Selon un récent sondage Sofres Logica, le NPA obtiendrait 3,5% des voix en mars prochain alors qu'il avait recueilli 4,88% des suffrages aux élections européennes de juin 2009.

L'ex Premier ministre socialiste Laurent Fabius a attribué dimanche "à la chute dans l'opinion" du NPA d'Olivier Besancenot sa décision d'investir sur une de ses listes régionales une candidate voilée.

"Je ne savais pas jusqu'à présent que le port du voile était un signe de laïcité", a-t-il ironisé, en conseillant à Olivier Besancenot et ses troupes "qui sont paraît-il les héritiers de Trotsky de le relire.

Pour Xavier Bertrand, secrétaire général de l'UMP, "Le NPA de M. Besancenot est provocateur, et M. Besancenot est un manipulateur. Je pense qu'ils se sont servis de cette candidature parce qu'il a besoin à tout prix de faire parler de lui", a-t-il dit dimanche au Grand Rendez-vous Europe 1/Le Parisien-Aujourd'hui en France.

"L'attitude de M. Besancenot est profondément répréhensible et ça montre aussi qu'on a un NPA aujourd'hui qui est aux abois et un M. Besancenot qui est aux abois", a-t-il ajouté.

Critiques de femmes politiques
Nadine Morano estime que le chef de file du NPA, par ailleurs candidat en Ile-de-France, "a voulu faire un coup médiatique contre les valeurs de la République".

"Je pense que c'est de la provocation de la part d'Olivier Besancenot qui renie quand même les convictions de son propre parti politique. Je rappelle que Marx disait que 'la religion est l'opium du peuple'", a dit la secrétaire d'Etat à la Famille sur Radio J.

La député socialiste Aurélie Filippetti a dénoncé sur Canal+ "une dérive idéologique totale". "C'est juste n'importe quoi ce que fait le NPA ", a-t-elle estimé.

Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF, s'est dit "choquée" par cette jeune femme transformée en "objet de campagne" par le NPA.

Elle estime dans un communiqué que "les femmes et le voile ne doivent pas servir l'intérêt ni du débat sur l'identité nationale, ni des hommes politiques".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.