Cet article date de plus de huit ans.

Les bugs du gouvernement avec le monde du numérique

La journée de mardi a été marquée par l'opposition de deux membres du gouvernement avec deux acteurs majeurs du numérique. Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif s'est opposé sur Twitter à Xavier Niel, le patron de Free, sur la question des forfaits 4G. De son côté, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a provoqué l'émoi chez Google en annulant au dernier moment sa venue à l'inauguration du Google Lab, dernier projet en date du géant américain en France.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Charles Platiau Reuters)

En langage 2.0 cela s'appelle "des clashs".
Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture a annulé au dernier moment sa
venue à l'inauguration du Lab de Google, cette déclinaison physique
de la plateforme internet culturelle lancée par le géant américain il y a deux
ans.

Raison invoquée par la ministre de la Culture, la volonté
"de ne pas servir de caution" à Google. Aurélie Filippetti reproche
au géant américain de l'internet son attitude en matière de fiscalité, de
protection des données personnelles et ses positions sur le dossier des droits
d'auteurs.

Malaise du côté de Google qui a immédiatement fait part de
sa déception. "Nous sommes surpris de la décision personnelle de la ministre de
la Culture de ne pas venir"
, a déclaré Nick Leeder, directeur général de
Google France, dans un court communiqué.

Fleur Pellerin pour remplacer Filippetti

Surprise aussi du gouvernement qui a réagi quelques heures
après l'annonce d'Aurélie Filippetti en décidant de remplacer la ministre de la
Culture par celle de l'Economie numérique. À la demande de l'Élysée et de Matignon, c'est
Fleur Pellerin qui s'est rendue à la cérémonie.

Selon une source proche du dossier, "la ministre de la
Culture a raison de défendre les auteurs et les producteurs de contenus face à
Google. Mais cette défense légitime ne doit pas empêcher le gouvernement d'être
présent à l'inauguration. Cela ne retire rien aux divergences importantes sur
différents dossiers entre la France et Google".

Montebourg contre Niel

Dans la journée, c'est un autre ministre qui s'est opposé à
un géant du monde du numérique. Arnaud Montebourg a eu un échange virulent sur
Twitter avec le patron de Free. Xavier Niel, en pleine promotion pour ses
offres 4G a interpellé le ministre du Redressement productif.

Le 10 janvier dernier, Arnaud Montebourg avait ironisé "Xavier
Niel vient de faire avec son nouveau forfait illimité plus pour le pouvoir
d'achat des Français que Nicolas Sarkozy en 5 ans
." Ce mardi, Xavier Niel
a repris ce tweet en interpellant le ministre :

Un message qui n'a pas plu au ministre qui a répondu
quelques heures plus tard, interpellant à son tour Xavier Niel : 

Et le patron de Free de rétorquer, toujours sur Twitter

Arnaud Montebourg a ensuite poursuivi l'échange oralement en
soulignant "l'admiration" qu'il porte à Xavier Niel mais en déplorant
que l'on "sacrifie l'emploi des gens pour le pouvoir d'achat" . Selon le ministre du Redressement productif, "cette stratégie a fait le
bonheur des actionnaires de Free mais fait le malheur des milliers de personnes
qui ont perdu leur emploi".

Deux accrochages donc, mais un même message : les deux ministres reprochent
à ces deux géants de ne pas respecter les règles. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.