Les "Bonnets rouges" revendiquent plus de 40.000 manifestants

Nouvelle journée de mobilisation en Bretagne pour les Bonnets rouges. D'après l'un des porte-parole du mouvement, "plus de 40.000 personnes" se sont rassemblées ce samedi à Carhaix, sur le site finistérien du festival des Vieilles Charrues.  De son côté, la préfecture annonce 17.000 manifestants. Les organisateurs se réjouissent d'une "très très grande réussite" du mouvement contre l'écotaxe et pour l'emploi en Bretagne. Le gouvernement assure "prendre acte".

(Mal Langsdon Reuters)

Si l'on en croit les chiffres avancés par les organisateurs
de cette nouvelle journée de mobilisation, le mouvement des "Bonnets rouges"
ne semble pas s'essouffler malgré la suspension de l'écotaxe pour les
poids-lourds. Entre "plus de 40.000 " et 17.000 personnes (selon les organisateurs ou la préfecture) se sont déplacées pour un
"rassemblement festif" sur le site finistérien des Vieilles Charrues,
à Carhaix.

A lire aussi ►►►"Bonnets rouges" : les dessous du mouvement breton

"C'est une très très grande réussite. En un mois, faire
deux rendez-vous de cette taille, c'est inédit en Bretagne
", se réjouit
Christian Troadec, le porte-parole des "Bonnets rouges". "On
attend François Hollande en Bretagne pour qu'il lance la régionalisation de la France
",
poursuit le maire DVG de Carhaix. S'il décide de faire le déplacement, il n'est
cependant pas sûr que le président de la République soit accueilli avec les
applaudissements.

Que veulent les "Bonnets rouges" ?

Et s"il "y a toujours un autisme de la part du
gouvernement
" sur l'écotaxe et l'emploi en Bretagne, Thierry Merret,
président de la FDSEA du Finistère, prévient sur France Info : "les
politiques doivent nous prendre aux sérieux. On est joignable, qu'ils nous
appellent. On a des propositions sérieuses pour aider et participer au
redressement économique de la France
". 

Mais dans la foule rassemblée à Carhaix, les revendications sont très nombreuses : "entre les salariés des entreprises en crise venus parler emploi, ce fonctionnaire qui veut 'une vraie politique de gauche', les transporteurs qui dénoncent toujours l'écotaxe ", explique Marion L'Hour, envoyée spéciale de France info à Carhaix.

Réponse du gouvernement

Dans un communiqué publié en fin d'après-midi, Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, assure avoir "pris acte" du rassemblement. Elle précise que le  "pacte d'avenir pour la Bretagne " sera rendu public mercredi prochain.