"Les anciens présidents de la République n’ont pas leur place au Conseil constitutionnel", affirme Laurent Fabius

Publié
« Les anciens présidents de la République n’ont pas leur place au Conseil constitutionnel », affirme Laurent Fabius
France 2
Article rédigé par
T. Sotto - France 2
France Télévisions

Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, est l’invité des « 4 Vérités » de France 2, lundi 3 octobre.

Des piliers sociétaux vacillent, comme le droit à l’avortement aux États-Unis. "Ce que cela montre, c’est que quand on désigne les juges à partir de bases idéologiques, politiques, à vie, cela peut être très dangereux", explique Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, invité des "4 Vérités" de France 2, lundi 3 octobre.

Climat : "On est plutôt sur la piste des trois degrés"

La Constitution française est-elle encore adaptée à notre époque ? "Elle a un mérite, c’est que l’année prochaine elle battra le record français de toutes les constitutions sur la durée. Il y a des éléments sur lesquels elle pourrait être révisée. Elle a été révisée 24 fois, mais depuis 2008, elle ne l’a pas été", précise Laurent Fabius. "En ce qui concerne le Conseil constitutionnel, il y a un élément de révision qui devrait être adapté : les anciens présidents de la République n’ont pas leur place au Conseil", confie le sage.

Que reste-t-il de la Cop 21 ? "Depuis, il y a eu un certain nombre d’initiatives qui ont été prises partout. On est plutôt sur la piste des trois degrés. Il faut agir beaucoup plus fort et beaucoup plus vite. Il n’y a pas de solution s’il n’y a pas de transition juste", développe Laurent Fabius.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.