Législatives partielles : le PS et les Républicains conservent leur siège

Le socialiste Eric Elkouby s'est imposé dans le Bas-Rhin. Dans les Alpes-Maritimes, Marine Brenier, candidate du parti Les Républicains, 

Marine Brenier succède à Christian Estrosi, dont elle est une proche, dans la 5e circonscription des Alpes-Maritimes.
Marine Brenier succède à Christian Estrosi, dont elle est une proche, dans la 5e circonscription des Alpes-Maritimes. (ERICK GARIN / CITIZENSIDE / AFP)

Un partout. Le PS et Les Républicains ont chacun remporté l'une des deux élections législatives partielles organisées dimanche 29 mai. Dans le Bas-Rhin, la victoire d'Eric Elkouby permet au Parti socialiste de conserver la 1ère circonscription, qu'elle détient depuis 19 ans. Dans les Alpes-Maritimes, c'est une proche de Christian Estrosi, Marine Brenier, qui l'emporte dans la 5e circonscription.

Des taux d'abstention record

Le socialiste Eric Elkouby, proche du député sortant Armand Jung – démissionnaire pour raisons de santé –, a recueilli 53,77% des voix au second tour, soit 900 voix de plus que son concurrent des Républicains, Jean-Emmanuel Robert, qui a totalisé 46,22% des suffrages. L'élection n'a mobilisé que deux électeurs sur dix, avec un taux d'abstention de 79,68%.

Dans les Alpes-Maritimes, la victoire de Marine Brenier était plus que probable à l'issue du premier tour. Sans surprise, elle s'est imposée avec 64,09% des suffrages devant le candidat FN Michel Brutti (35,91%). Ce scrutin a été marqué, comme au premier tour, par un taux d'abstention record, à 77,4%, soit moins de 20 000 votants sur 88 000 inscrits. Elle remplace Christian Estrosi, qui avait démissionné de son siège de député après son élection comme président de la région Paca.