Cet article date de plus d'onze ans.

Législatives : le PS retire son investiture à Sylvie Andrieux dans les Bouches-du-Rhône

La candidate doit passer en correctionnelle pour détournement de fonds publics et risque 10 ans de prison. Sylvie Andrieux a décidé de se maintenir malgré la décision du Parti socialiste.
Article rédigé par Gérald Roux
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Dans un communiqué, Martine Aubry explique que "la nature et la gravité des faits reprochés, la multiplication des témoignages concordants constituent une atteinte à l'image du parti socialiste". Conséquence, poursuit le communiqué : "En plein accord avec le Premier ministre [...] l'exigence d'exemplarité implique le retrait de l'investiture du parti socialiste qui a été donnée à Sylvie Andrieux pour la prochaine élection législative".

Sylvie Andrieux se maintient

Sylvie Andrieux, 50 ans, est candidate dans la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône. Ancienne vice-présidente de la région Provence-Alpes-Côte-D'azur, elle est députée depuis 1997. Sylvie Andrieux a été renvoyée hier devant le tribunal correctionnel de Marseille pour détournement de fonds publics. Elle risque dix ans de prison et 150.000 euros d'amende.

La députée annonce aujourd'hui qu'elle maintient sa candidature. Sylvie Andrieux justifie explique qu'elle est la seule à pouvoir empêcher que le Front national s'empare de la 3e circonscription. Elle précise dans un communiqué que "la médiatisation inévitable de (son) renvoi devant un tribunal quelques jours avant le premier tour des élections législatives n'est qu'une manœuvre politicienne destinée à déstabiliser le Parti socialiste au-delà de (sa) simple personne".  Sylvie Andrieux conclut en se déclarant "totalement innocente des faits qui (lui) sont reprochés".

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.