Cet article date de plus de dix ans.

Législatives à Paris : François Fillon met Rachida Dati au défi de se présenter contre lui à Paris

Dans un entretien publié par Le Monde, lundi 13 février, François Fillon met en garde Rachida Dati. Ce sont "les électeurs qui décideront" déclare le premier ministre au sujet de la circonscription de Paris où elle veut de se présenter contre lui.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Rachida Dati et François Fillon se disputeront la deuxième circonscription de Paris aux prochaines élections législatives (AFP)

Dans un entretien publié par Le Monde, lundi 13 février, François Fillon met en garde Rachida Dati. Ce sont "les électeurs qui décideront" déclare le premier ministre au sujet de la circonscription de Paris où elle veut de se présenter contre lui.

François Fillon met au défi Rachida Dati de se présenter contre lui dans la 2e circonscription de Paris aux législatives.

Dans un entretien au quotidien Le Monde publié lundi 13 février, le premier ministre, dont la candidature est contestée par son ancienne ministre de la justice, déclare que ce seront "les électeurs qui décideront".

Tout en affirmant, comme de coutume, n'avoir "pas l'intention de répondre à quelque attaque que ce soit", M. Fillon ajoute : "si Rachida Dati veut être candidate, qu'elle le soit, ce sont les électeurs qui décideront".

Alors que le premier ministre a obtenu l'investiture de son parti dans cette circonscription, Mme Dati, dénonçant un parachutage, continue d'afficher sa détermination à se présenter "là où elle est élue".

"Je me déciderai après le second tour"

Le VIIe arrondissement, dont l'ancienne garde des Sceaux est maire, se partage entre deux circonscriptions, la 2e et la 12e, où le candidat investi par l'UMP est le patron de la fédération départementale, Philippe Goujon, partisan de M. Fillon.

Dans son entretien au Monde, le chef du gouvernement, à qui l'on prête la volonté de se lancer ensuite à la conquête de la mairie de Paris ou encore de disputer l'UMP à Jean-François Copé -avec pour horizon la présidentielle de 2017-, réaffirme en outre sa ligne de conduite personnelle.

"Je suis totalement concentré sur l'élection présidentielle [de 2012]. Je me déciderai après le second tour. La seule chose certaine, c'est que je serai candidat aux législatives à Paris", explique-t-il.

M. Fillon, qui lors de son récent passage à l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2 avait glissé se garder "toutes les options ouvertes" après son départ de Matignon, redit enfin sa volonté d'être "attentif au maintien de l'unité de l'UMP".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.