Cet article date de plus de neuf ans.

Le travail de la DCRI est mis en cause

Le drame de Toulouse occupe l'espace médiatique, mais l'union nationale réclamée est déjà loin. François Fillon propose de nouvelles mesures anti-terroristes. Un vote dans l'urgence refusé par le PS. En fond, le travail de la DCRI pose questions.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Le drame de Toulouse occupe l'espace médiatique, mais l'union nationale réclamée est déjà loin. François Fillon propose de nouvelles mesures anti-terroristes. Un vote dans l'urgence refusé par le PS. En fond, le travail de la DCRI pose questions.

Louis Aliot, le vice-président du FN se dit troublé par tout ce qu'il entend sur le passé du tueur. Cela laisse à penser que les bonnes décisions n'ont pas été prises au bon moment.

François Fillon défend la DCRI qui a bien fait son travail. Il demande à l'opposition d'adhérer aux nouvelles mesures proposées par Nicolas Sarkozy pour lutter contre le terrorisme.

Une proposition que rejette Manuel Valls au nom du Parti Socialiste. Aucune loi ne peut etre votée avant l'élection présidentielle.

Eva Joly en sa qualité d'ancienne magistrate considère que le pays a tout ce qu'il faut au niveau législatif pour lutter contre le terrorisme. 3Rajouter des textes aux textes ne modifie rien sur le terrain"

Enfin Jean-François Copé se fait sévèrement prendre à défaut par Jean-Jacques Bourdin. Accusant ses adversaires politiques de polémiquer en plein drame, J.F Copé n'a pas fait mieux selon le journaliste

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.