Cet article date de plus de douze ans.

Le président sortant PS, Daniel Percheron, 29,16%, devance Valérie Letard (UMP, 19%) et Marine Le Pen (FN, 18,31%)

Dans cette région dirigée par la gauche qui va vivre une triangulaire, le FN progresse par rapport à 2004 tandis que la droite, unie, voit son score reculer.Le FN, représenté en 2004 par Carl Lang, a visiblement profité de l'implantation locale de sa candidate, Marine Le Pen, fille du président du mouvement d'extrême droite.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
marine le pen

Dans cette région dirigée par la gauche qui va vivre une triangulaire, le FN progresse par rapport à 2004 tandis que la droite, unie, voit son score reculer.

Le FN, représenté en 2004 par Carl Lang, a visiblement profité de l'implantation locale de sa candidate, Marine Le Pen, fille du président du mouvement d'extrême droite.

Dans le fief de la première secrétaire du PS, Daniel Percheron devra s'entendre avec Europe écologie (10,34 %). Pour sa part, le Front de gauche d'Alain Bocquet (10,78 %) a annoncé lundi que son parti déposera sa propre liste pour le second tour, faute d'avoir pu trouver un accord.

Explication du PCF: "Nous réclamions d'avoir 20 élus, contre 19 dans la précédente législature, et le PS nous a proposé d'en avoir seulement 16. De même, nous voulions pouvoir conserver notre liberté de choix et de vote".

Les écologistes réalisent une progression importante par rapport à leur score de 2004 (6,28 %) mais restent en dessous de la moyenne nationale.

Le score du FN est une victoire personnelle pour Marine Le Pen et confirme la remontée du parti d'extrême droite lors de ces régionales. "Les électeurs français ont refusé de manière très claire la bipolarisation forcée. Ils ont remis clairement le Front national dans le jeu", a déclaré Marine Le Pen. Selon la vice-présidente du FN, fille du président et fondateur de cette formation, les électeurs ont "exprimé leur exigence de sécurité, leur désir de voir respecter leur identité et réguler la mondialisation qui ruine notre économie."

Les chiffres de la région confirment aussi le score historiquement bas de la droite à ces régionales. La secrétaire d'Etat chargée des Technologies vertes Valérie Létard réalise une grosse contre-performance avec 19 % des voix, très loin du score cumulé des formations de droite en 2004, qui totalisaient plus de 25 % des suffrages.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.