Cet article date de plus d'onze ans.

Le Futuroscope de Poitiers et le zoo de La Palmyre représentent près de 50% des recettes touristiques de la région

Le Poitou-Charentes comprend quatre départements : la Charente, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres et la Vienne. Sa préfecture est Poitiers.Sa population croît au rythme de 10 000 habitants par an en moyenne depuis 1999 grâce à un excédent migratoire. La région compte 1,793 million d"habitants sur près de 25 810 km2.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (FTV)

Le Poitou-Charentes comprend quatre départements : la Charente, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres et la Vienne. Sa préfecture est Poitiers.

Sa population croît au rythme de 10 000 habitants par an en moyenne depuis 1999 grâce à un excédent migratoire. La région compte 1,793 million d"habitants sur près de 25 810 km2.

Repères économiques et sociaux

Grâce au TGV, la région Poitou-Charentes fait partie des régions attractives. C"est principalement une région rurale sans grande métropole, avec seulement 13 communes dépassant les 10 000 habitants. Une région à forte vocation agricole avec 7% des emplois.

Le Poitou-Charentes cultive un quart du tournesol français et collecte la moitié du lait de chèvre national. Les élevages ovins et caprins, le plus souvent en plein air, fournissent agneaux et fromages de chèvre réputés (chabichou) mais aussi une importante production de beurre, de fromages et de produits dérivés (poudre de lait) plaçant l"agroalimentaire à un niveau convenable. La viticulture est fortement orientée vers la production de cognac : le pineau des Charentes. La conchyliculture est très présente, notamment dans le bassin de Marennes-Oléron.

L"industrie constituée d"un réseau de petites et moyennes entreprises regroupe 18% des emplois de la région. L"agroalimentaire occupe le premier rang avec en particulier, le Cognac et la production de viandes. Certaines activités comme le textile et l"habillement sont en déclin alors que d"autres telles que la construction de bateaux de plaisance, les industries du bois, les équipements mécaniques, la construction ferroviaire ou la filière automobile se sont développées.

Dans le tertiaire, le secteur des assurances est très présent avec les sièges sociaux de grandes mutuelles à Niort et de centres d"appel à La Rochelle. Des revenus inférieurs aux moyennes nationales car la proportion de cadres est faible par rapport au nombre important

d"emplois peu qualifiés.

Un taux de chômage autour de 9% (8,2% en 2004 ; 6,9% avant la crise) avec de nets contrastes entre le département des Deux-Sèvres, où le taux de chômage est le plus faible (7,1%), et la Charente-Maritime où il est le plus élevé (10,5%).

On remarque le choix du tourisme comme alternative à la perte d"emplois industriels, avec le développement de parcs à

thèmes (le Futuroscope, l"Ile aux serpents, la Vallée des singes, etc.). Le Parc du Futuroscope, près de Poitiers, ainsi que le zoo de La Palmyre, près de Royan, représentent à eux deux la moitié des recettes touristiques de la région.

La région accueille le pôle de compétitivité « Mobilité et transports avancés » (un des 71 pôles de compétitivité français). Celui-ci est à l"initiative de plusieurs projets en recherche, développement et expérimentation autour de la thématique des véhicules hybrides et électriques et de celle des biocarburants et matériaux d"origine végétale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.