Cet article date de plus de dix ans.

Le dépôt des candidatures aux primaires socialistes est terminé, y compris pour Dominique Strauss-Kahn

C'est ce qu'affirme l'avocat Jean-Pierre Mignard, membre de la haute autorité chargée de contrôler les primaires socialistes, dans une interview au Parisien/Aujourd'hui en France paru dimanche.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
"Dévoyer les primaires en pugilat (...) serait un billet pour la défaite", estime Jean-Pierre Mignard. (AFP PHOTO JOEL SAGET)

C'est ce qu'affirme l'avocat Jean-Pierre Mignard, membre de la haute autorité chargée de contrôler les primaires socialistes, dans une interview au Parisien/Aujourd'hui en France paru dimanche.

Invité à dire si la clôture du dépôt des candidatures est officiellement terminée également pour , Jean-Pierre Mignard répond: "Oui, c'est la règle des primaires ". "La haute autorité ne dispose d'aucun texte l'autorisant à déroger à cette disposition", poursuit-il.

Ami personnel de François Hollande et de Ségolène Royal et qui a été désigné par Martine Aubry, il annonce que "s'il le faut, oui", il distribuera des cartons jaunes et des cartons rouges, même s'il souhaite "en distribuer le moins possible".

Eviter le "pugilat"
"Si la gauche gagne en 2012, tous les candidats seront amenés à gouverner ensemble", souligne-t-il. "Dévoyer les primaires en pugilat exposerait aux sarcasmes lors de réconciliations de façade. Ce serait un billet pour la défaite".

"Nous ne tolérerons aucun dérapage, ni aucun propos de nature à discréditer un candidat sur un plan privé, ni l'instruction d'un quelconque procès de compétence", prévient-il. "Chaque candidat répondra de ses équipes. Ces primaires ne sont pas une séance de ball-trap".

Relevant par ailleurs qu'il ne sera pas possible à la haute autorité d'exclure quelqu'un de la compétition, il estime que "les juges ultimes sont les électeurs et les candidats les meilleurs gardiens des règles". Il relève qu'il peut y avoir néanmoins "des sanctions financières lors du remboursement des frais de campagne".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.