Cet article date de plus de sept ans.

Le clip de soutien à Bouteflika énerve les Algériens

En Algérie, la campagne électorale pour l'élection présidentielle se poursuit. Le président Abdelaziz Bouteflika, candidat à un quatrième mandat, n'est toujours pas apparu, mais c'est désormais un clip enregistré pour sa campagne qui fait polémique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La chanson s'appelle "Notre serment pour l'Algérie ", un titre qui est en fait le slogan de campagne du Président Abdelaziz Bouteflika. A peine mise en ligne, la vidéo fait scandale.

Les internautes ont découvert sur les images une soixantaine de personnalités comme le chanteur Khaled, le comédien Smaïn ou encore le footballeur Lakhdar Belloumi.

Certains ignoraient qu'il s'agissait d'une chanson de soutien à Bouteflika

Or, certaines de ces stars s'étaient toujours opposées au dirigeant algérien et, par ailleurs, certaines vivent en France. Face à la colère des internautes, plusieurs participants dont la chanteuse franco-algérienne Kenza Farah affirment qu'ils n'étaient pas au courant qu'il s'agissait d'une chanson de campagne pour Abdelaziz Bouteflika qui, à 77 ans, se présente pour la quatrième fois à l'élection présidentielle.

Payés pour tourner le clip

Et la polémique enfle lorsque deux stars de la télé avouent avoir été payées pour le clip. Acculés, plusieurs artistes ont tenté de défendre leur choix pour Abdelaziz Bouteflika. Mais là encore, ça n'a fait qu'amplifier le débat. Une chanteuse interrogée par le journal El Watan a fini par insulter ceux qui s'opposent au Président.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.