Cet article date de plus de dix ans.

Le candidat à la primaire socialiste a présenté la jeunesse comme sa priorité dimanche soir au Journal de 20h

"La présidentielle, c'est un long chemin. Je m'y suis préparé depuis des mois", a déclaré François Hollande, soulignant qu'il avait "une grande priorité pour la jeunesse" à laquelle il a dit vouloir "donner toutes ses chances".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande au JT de 20h de France 2, dimanche 10 juillet 2011. (France 2)

"La présidentielle, c'est un long chemin. Je m'y suis préparé depuis des mois", a déclaré François Hollande, soulignant qu'il avait "une grande priorité pour la jeunesse" à laquelle il a dit vouloir "donner toutes ses chances".

Le député de Corrèze a également insisté sur "la justice fiscale" et s'est engagé côté retraites à faire en sorte que ceux qui auront déjà cotisé 41 ans puissent partir à 60 ans.

François Hollande, qui est le mieux placé dans les derniers sondages publiés ce week-end pour battre Nicolas Sarkozy lors d'un éventuel duel au second tour de la présidentielle de 2012, a souligné qu'"un sondage n'annonce pas une élection".

"Une campagne, ça se mérite, un suffrage, ça se cherche, ça se trouve", a-t-il martelé, en désignant l'actuel chef de l'Etat et Marine Le Pen comme ses "adversaires". "Ils sont aussi dangereux l'un que l'autre", a-t-il estimé, "et je les combattrai".

Concernant les rumeurs qu'a dénoncé Martine Aubry dimanche dans le JDD, il a déclaré "Ca suffit comme ça". François Hollande a dénoncé "tous ceux qui entretiennent je ne sais quelles rumeurs, manoeuvres, sous-entendus sur les uns, sur les autres". "Ce n'est pas le sens que je veux donner à l'élection présidentielle" qui ne doit pas se transformer en "marécage", a-t-il ajouté.

Lire aussi:

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.