Cet article date de plus de sept ans.

La ville de Paris retire des affiches "mettant en cause Anne Hidalgo"

D'après le Canard enchaîné, les services de propreté de la ville de Paris ont reçu la consigne de retirer des affiches montrant le visage dessiné de la candidate socialiste avec la mention "Derrière le sourire... la facture !!!". Simple opération de lutte contre "l'affichage sauvage" assure la mairie de Paris. L'équipe d'Anne Hidalgo réclame que l'impression des affiches soient inscrites dans les comptes de campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

"Des affiches mettant en cause Anne Hidalgo ont été
massivement collées cette nuit ou ce matin sur de nombreux sites
", s'alarme
le "chef du service technique de la propreté de Paris " dans un
courriel adressé à ses employés le 18 février dernier.

Dans ce texte, dévoilé par Le Canard Enchaîné dans son
édition de mercredi, l'ingénieur chef de la mairie demande "aux divisions
d'engager des tournées de surveillance
" pour repérer ces affiches afin de
permettre à "la Fonctionnelle d'intervenir ". En clair, de nettoyer
les murs...

L'objet de cette mobilisation générale ? Une production de
l'homme d'affaires Nicolas Miguet.

La mairie de Paris assure au Canard qu'il ne
s'agissait pas de faire place nette à la candidate socialiste : "Nous
retirons systématiquement l'affichage sauvage
",
d'après le cabinet de Bertrand Delanoë, cité dans l'hebdomadaire.

De son côté, l'équipe de campagne d'Anne Hidalgo contre-attaque et réclame que "l'impression et la pose de ces affiches" soient "inscrites dans les comptes de campagne de la candidate soutenue par Nicolas Miguet à partir du moment où Mme Kosciusko-Morizet a donné son accord même tacite et s'affiche à ses côtés ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.