Cet article date de plus d'onze ans.

La tête de liste du Front de Gauche en Ile-de-France Pierre Laurent, a détaillé mardi ses 10 priorités pour la région

Au nom d'une gauche combative et audacieuse, le chef de file du FG a détaillé son programme en faveur du développement d'une "région et d'une métropole solidaires".Il a par ailleurs exclu tout participation à un exécutif où le MoDem serait présent.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pierre Laurent, tête de liste du Front de Gauche (FG) en  Ile-de-France. (AFP - Philippe Gisselbrecht)

Au nom d'une gauche combative et audacieuse, le chef de file du FG a détaillé son programme en faveur du développement d'une "région et d'une métropole solidaires".

Il a par ailleurs exclu tout participation à un exécutif où le MoDem serait présent.

Parmi les 10 priorités du Front de gauche qui réunit Parti communiste français (PCF), Parti de Gauche (PG) et Gauche unitaire, figurent les transports, avec un "Pass UniGo" à tarif unique, la gratuité pour de nouvelles catégories de chômeurs, les précaires et les jeunes.

Le FG a l'ambition de tripler les moyens consacrés au logement "avec l'objectif de 100.000 nouveaux logements écologiques par an, dont 50.000 logements sociaux". Les aides régionales aux communes seront suspendues en cas de non respect de la loi SRU(20% de logements sociaux).

M. Laurent compte aussi "développer un fonds régional pour l'emploi et la formation" et promouvoir l'école publique en arrêtant les subventions attribuées aux établissements privés.

Concernant la santé, il demande un "moratoire des actuelles restructurations hospitalières" et des assises de la santé en Ile-de-France. Le FG compte mettre en place un plan de renforcement de l'accueil de la petite enfance qui pourrait créer, "à terme, 15.000 emplois".

Il souhaite également un "plan d'urgence pour rattraper le retard d'implantation des services publics dans les quartiers populaires", le doublement du budget régional de la culture et l'augmentation des fonds alloués aux projet de coopération et de solidarité internationale.

Le PS devra choisir
En ce qui concerne le Parti socialiste, la tête de liste FG à Paris, Eric Coquerel (PG), est sans ambigûité : au soir du premier tour, "il y aura un choix à faire: ce sera le MoDem ou nous", un engagement qui n'est pas neutre au vu d'un sondage Opinionway-Fiducial qui place les listes d'Alain Dolium (MoDem) et Pierre Laurent à égalité, à 5% des intentions de vote en Ile-de-France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.