VIDEO. Quand la nouvelle secrétaire d'Etat à l'Ecologie défendait l'huile de palme et les OGM

Une vidéo d'une conférence à laquelle a participé Emmanuelle Wargon a fait son apparition sur les réseaux sociaux.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Son arrivée fait déjà réagir. Tout juste nommée secrétaire d'Etat à l'Ecologie, mardi 16 octobre, Emmanuelle Wargon a suscité quelques critiques sur les réseaux sociaux, en raison de son précédent poste. Celle qui était directrice générale aux affaires publiques de Danone se voit désormais rattrapée pour ses positions pro-huile de palme et OGM. En juillet dernier, lors des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence, elle expliquait ainsi que "l'huile de palme est le meilleur des ingrédients pour les laits infantiles".

"L'huile de palme, on en a besoin pour les laits infantiles, c'est l'un des produits essentiels pour les laits infantiles. Pourtant, c'est un ingrédient qui fait l'objet de plus en plus de méfiance, à la fois pour des raisons environnementales (...) et aussi pour une forme de défiance, d'absence de naturalité, et pourtant l'huile de palme est le meilleur ingrédient pour les laits infantiles et donc on en a besoin et on est tout à fait capable d'expliquer pourquoi", déclarait-elle lors de cette conférence.

Elle va désormais devoir combattre l'huile de palme

Lors de cette intervention, elle avait également défendu les OGM : "On n'a pas pris une position dogmatique sur les OGM, parce que cette position dogmatique ce serait un refus de l'innovation et un refus de la science". Ces vidéos ont fait réagir la classe politique. Sur Twitter, Benoît Hamon, fondateur du mouvement Générations, s'est ému de ces positions. 

"C'est un très mauvais signal pour l'écologie", a commenté de son côté le député européen des écologistes, Yannick Jadot, mercredi 17 octobre sur RTL. Pour lui, "les lobbies ne sont plus simplement des groupes de pression qui viennent dans les ministères faire pression sur les ministres, ils sont officiellement les ministres, ça pose un vrai problème de défense de l'intérêt général", a-t-il accusé. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a tenté de rassurer, mercredi : "Le combat contre l'huile de palme est un des objectifs calés par le gouvernement ; c'est désormais sa feuille de route"

Emmanuelle Wargon, la nouvelle secrétaire d\'Etat à l\'Ecologie, à l\'Assemblée Nationale le 16 octobre 2018.
Emmanuelle Wargon, la nouvelle secrétaire d'Etat à l'Ecologie, à l'Assemblée Nationale le 16 octobre 2018. (PDN/SIPA)