Dimanche en politique, France 3

VIDEO. Législatives : la valse des étiquettes

Benjamin Griveaux, porte-parole de La République en marche, était l’invité de "Dimanche en politique" le 28 mai. Alors que la confusion règne pour la campagne des législatives, il a expliqué que son mouvement entend créer une nouvelle offre politique. Premier objectif : remporter ces élections.

DIMANCHE EN POLITIQUE : FRANCE 3

Des Républicains qui tendent la main à Emmanuel Macron et des socialistes qui affichent "majorité présidentielle" sur leur affiche de campagne… La confusion règne pour cette campagne des législatives. C’était le but recherché par les "Marcheurs" qui ont, en l’espace de quelques semaines, fait exploser la logique des partis représentés à l’Assemblée nationale.

Si les Républicains gagnent, ce ne serait pas de la cohabitation, mais du covoiturage a déclaré François Baroin dans les colonnes du Parisien. Benjamin Griveaux, porte-parole de La République en marche invité de "Dimanche en politique" le 28 mai, ne semble pas goûter cette vision, puisqu’il renvoie le leader Les Républicains au monde d’avant : "On trouvera des arrangements, pense F. Baroin? mais il ne faut pas de confusion car il ne s’agit pas du même programme."

"Nous sommes là pour longtemps"

Pour Benjamin Griveaux au contraire, "la recomposition de la politique française a été bien comprise par les Français". L’objectif de La République en marche, c’est de gagner les législatives et de fonder un parti sur un nouveau modèle. LREM va donc se transformer en parti politique, mais Benjamin Griveaux refuse de dire s’il sera candidat à sa présidence. Il souhaite que ce parti invente un fonctionnement différent, plus professionnel, loin des apparatchiks :"Nous voulons créer une offre politique nouvelle qui passe par les législatives, les européennes, les municipales et toutes les élections intermédiaires. Nous sommes là pour longtemps et il faudra s’y habituer. "

Vals
Vals (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)