LREM : la tête de liste en difficulté

Nathalie Loiseau est empêtrée dans une défense maladroite. Après avoir nié, la tête de liste LREM aux élections européennes a finalement reconnu avoir figuré sur une liste d'extrême droite lorsqu'elle était étudiante à Sciences Po.

France 3

Nathalie Loiseau est rattrapée par son passé. En 1984, l'ancienne ministre est encore étudiante à Sciences Po. Elle se présente à des élections étudiantes sur une liste révélée par Mediapart : l'UED. Un syndicat d'extrême droite issu du GUD. Plus de 35 ans après, Nathalie Loiseau admet une "erreur de jeunesse".

Ses opposants en profitent

"C'est une vraie connerie. C'est une erreur de jeunesse, je le regrette. Je suis arrivée sur cette liste amenée par quelqu'un qui était gaulliste et qui proposait qu'il y ait du pluralisme à Sciences Po et qu'il y ait plus de femmes", s'est défendu la tête de liste La République en Marche aux européennes mardi 23 avril sur Franceinfo. Ses opposants ont multiplié les critiques. Cette affaire met en tout cas le parti présidentiel en difficulté, à un mois du scrutin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nathalie Loiseau, le 4 avril 2019, sur le plateau de \"L\'Emission politique\" sur France 2.
Nathalie Loiseau, le 4 avril 2019, sur le plateau de "L'Emission politique" sur France 2. (BERTRAND GUAY / AFP)