Législatives : campagne difficile pour Richard Ferrand

Le ministre de la Cohésion et des territoires doit répondre aux révélations du Canard Enchaîné, qui l'accuse d'avoir favorisé sa femme lors d'une opération immobilière.

FRANCE 2

En campagne pour La République en Marche pour les élections législatives, Richard Ferrand ne peut pas éviter les questions relatives aux révélations du Canard Enchaîné. Partout où il se rend, il doit se justifier et répéter qu'il n'a rien fait "d'immoral ou d'illégal". Il assure également n'avoir jamais pensé à démissionner et préfère recentrer le débat sur des questions politiques.

Ses adversaires l'attaquent sur sa "déconnexion"

"On essaie de rassembler autour de notre projet, de notre démarche et de notre président. Les Français veulent que le président ait une majorité pour gouverner", explique-t-il lors d'un déplacement en Bretagne. Dans sa circonscription, son adversaire FN fait campagne sur la déconnexion des élites : "Pour lui, ce n'est qu'une banalité. Mais 600 000 euros ce n'est pas une banalité", estime Patrick Le Fur, le candidat du Front National.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand à la sortie du Conseil des ministres, à l\'Elysée, le 24 mai 2017.
Le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand à la sortie du Conseil des ministres, à l'Elysée, le 24 mai 2017. (MAXPPP)