Jérôme Peyrat, ancien conseiller de Chirac et Sarkozy, rejoint l'Elysée

Cet ex-pilier de l'UMP va venir renforcer le pôle politique du cabinet d'Emmanuel Macron. 

Jérôme Peyrat, alors directeur de campagne de Nathalie Kosciuscko-Morizet pour les municipales de 2014, le 9 avril 2013, à Paris. 
Jérôme Peyrat, alors directeur de campagne de Nathalie Kosciuscko-Morizet pour les municipales de 2014, le 9 avril 2013, à Paris.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

Après les départs en série, voici venu le temps des arrivées. Jérôme Peyrat, un ancien conseiller des présidents Chirac et Sarkozy et pilier de l'ex-UMP, rejoint le cabinet d'Emmanuel Macron, a indiqué lundi l'Elysée à l'AFP, confirmant une information du Point"Nous renforçons le pôle politique. Sa composition reflète l'équilibre de la majorité et montre le dépassement des clivages", a-t-on expliqué dans l'entourage du chef de l'Etat.

Jérôme Peyrat, 56 ans, a été membre des cabinets de Jacques Chirac puis de Nicolas Sarkozy. Il a également été directeur général de l'UMP (précédent nom du parti Les Républicains) dans les années 2000. Conseiller régional d'Aquitaine sous cette étiquette entre 2010 et 2015, il est également maire depuis 1995 de La Roque-Gageac (Dordogne).

"Le pôle politique sera au contact des territoires"

"Avec Jérôme Peyrat, qui est élu local, ou Maxance Barré (autre nouveau conseiller, ndlr), qui suivait ces questions à LREM, le pôle politique sera au contact des territoires", argue l'Elysée.

L'arrivée de Jérôme Peyrat poursuit un mouvement d'ampleur dans l'entourage proche du président à l'Elysée, après les départs du conseiller politique Stéphane Séjourné, devenu directeur de campagne de la liste LREM pour les Européennes, de Sylvain Fort, directeur de la communication et plume du président, puis d'Ismaël Emelien, fidèle et stratège de la première heure de la Macronie, accompagnés de l'arrivée du communicant Philippe Grangeon, classé à gauche et nommé conseiller spécial d'Emmanuel Macron. La conseillère en communication Sibeth Ndiaye et le conseiller chargé du numérique, Cédric O, sont entrés pour leur part au gouvernement le 31 mars.