Affaire François de Rugy : repas fastueux, travaux au ministère, logement social... "Cela commence à faire beaucoup"

Le porte-parole du Rassemblement national estime que ce n'est pas à un parti d'opposition de demander la démission de François de Rugy.

Le porte-parole du Front national (FN), Julien Sanchez, invité samedi 21 avril de franceinfo.
Le porte-parole du Front national (FN), Julien Sanchez, invité samedi 21 avril de franceinfo. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

"Cela commence à faire beaucoup", a réagi, vendredi 12 juillet sur franceinfo Julien Sanchez, porte-parole RN et maire de Beaucaire, après une nouvelle révélation de Mediapart sur un logement social au loyer modéré que François de Rugy louerait à Nantes. Une révélation qui intervient après celles des repas fastueux organisés au l'hôtel de Lassay et des travaux importants réalisés dans son ministère dont un dressing à 17 000 euros.

François de Rugy a proposé de rembourser les frais qui seraient jugés excessifs. "C'est parce qu'un média a sorti l'information. Si aucun média n'avait sorti ça, il n'aurait jamais tenu ces propos. C'est ça qui me choque. D'abord, il a nié et maintenant il dit 'Je suis prêt à rembourser s'il y a quelque chose'," déclare Julien Sanchez.

Deux poids, deux mesures

"Les députés doivent donc justifier le moindre centime dépensé et lui en tant que président de l'Assemblée nationale, visiblement, il n'avait pas forcément à justifier tout ça. C'est pour ça, c'est le 'deux poids deux mesures' qui étonne beaucoup", a poursuivi le porte-parole du RN.

Julien Sanchez ne réclame pas la démission du ministre de la Transition écologique, car "ce n'est pas à un parti d'opposition de demander une démission". Le porte-parole du RN estime que "c'est à chacun d'avoir le sens de l'éthique, de la morale et de tirer les conséquences".