La primaire sans Hollande

Le président a confié à l’un de ses amis ministres qu’il pourrait ne pas y aller si le contexte lui est toujours défavorable.

(François Hollande pourrait ne pas se présenter à la primaire de la gauche © SIPA / Jacky Naegelen)

Sondage après sondage, François Hollande perd des points dans les intentions de vote des Français pour la prochaine présidentielle. Et le président semble perdre confiance. Il a confié à l’un de ses amis ministre qu’il pourrait ne pas y aller si en décembre, il a le sentiment qu’il sera troisième, derrière le candidat de la droite et derrière Marine Le Pen.

Il renoncerait alors à briguer un second mandat "pour l’institution, car un président à 14% ça serait désastreux - analyse un élu socialiste - mais aussi pour son camp et même pour lui" . La primaire de la "gauche de gouvernement " comme l’a définie le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis se jouerait alors sans lui.