La Libye ne remettra pas le fils de Kadhafi à la CPI

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Seif al Islam Kadhafi sera jugé par
les autorités libyennes. C’est ce qu’a laissé entendre Mohammed al-Allagui, le
ministre libyen de la justice et des droits de l’homme du Conseil National de
Transition(CNT) :
  "En un seul mot, nous n’allons pas le
remettre
", précise-il.

Le fils de Mouhammar Kadhafi a été arrêté dans le sud de la Libye la semaine dernière.
Depuis, le nouveau régime de Tripoli et la Cour Pénale Internationale s'opposent sur le lieu où il sera jugé.

Pour l’heure, le procureur de la
CPI, M. Luis Moreno-Ocampo, se trouve à Tripoli à la tête d’une délégation. Il
devra rencontrer les autorités libyennes afin de s’informer sur les procédures
nationales qu’elles proposent de mettre en œuvre suite à l'arrestation de Seif
al Islam et de l'annonce de l'arrestation d'Abdallah Al-Senoussi, laquelle n'a
pas encore été confirmée.

 "Seif al-Islam Kadhafi et
Abdallah Al-Senoussi doivent être traduits en justice
", a insisté le
procureur."La question de savoir où les procès devront se tenir doit être
tranchée en consultation avec la Cour
", assure-t-il. La CPI réclame la
présence de ses juges dans un tel procès.

Des mandats d'arrêt avaient été
émis le 27 juin par la Cour Pénale Internationale contre le colonel Mouammar
Kadhafi, Seif al-Islam et l'ancien chef des services de renseignements libyens
Abdallah Al-Senoussi. Ils sont soupçonnés de crimes contre l'humanité commis
à partir du 15 février lors de la répression de la révolte en Libye.