VIDEO. "La haine, je la laisse aux extrêmes, François Ruffin en fait partie", juge Benjamin Griveaux

Le porte-parole du gouvernement a assuré qu'il n'achèterait pas le livre du député proche de La France insoumise, et "encore moins" qu'il le lirait.

RADIO FRANCE

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, ne compte pas lire le livre de François Ruffin, député de la Somme proche de La France insoumise, intitulé Ce pays que tu ne connais pas, (éditions Les Arènes). Un titre qui s'adresse directement au président de la République. 

"De la haine à longueur de pages"

"François Ruffin est très prévisible dans ses attaques. Ce n'est pas un pamphlet. Un pamphlet, c'est Bossuet dans la littérature française. Je ne suis pas sûr que François Ruffin va laisser un souvenir impérissable à la littérature", a réagi le porte-parole du gouvernement. 

"Quand on a beaucoup de haine, je ne crois pas qu'elle soit bonne conseillère en politique", a poursuivi le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre. Selon Benjamin Griveaux, François Ruffin exprime de la haine à l'endroit d'Emmanuel Macron. "La haine n'est jamais quelque chose qui permet de guider le responsable politique vers la défense de l'intérêt général, vers le calme et l'apaisement qu'appelle le pays", a-t-il affirmé. "La haine, je la laisse aux extrêmes, François Ruffin en fait partie. Qu'il déverse sa haine à longueur de pages, mais je ne compte pas acheter ce livre et encore moins le lire", a-t-il conclu.

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement et secrétaire d\'Etat auprès du Premier ministre, invité de franceinfo, le 26 février 2019.
Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement et secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, invité de franceinfo, le 26 février 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)