Corbière (LFI) veut plus de "moyens" pour une police qui doit "rétablir la confiance avec la population"

Le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière est l'invité des "4 Vérités" de France 2 jeudi 5 juillet.

Voir la vidéo
France 2

La mort d'un homme de 22 ans lors d'un contrôle policier à Nantes mardi 3 juillet, qui a provoqué des violences urbaines, "révèle une situation : souvent des habitants des quartiers qui ont un rapport difficile à la police", a estimé Alexis Corbière dans "Les 4 Vérités" jeudi 5 juillet.

"Elle fait un travail très délicat aussi la police, elle est indispensable", a poursuivi le député LFI, "mais il y a beaucoup de témoignages et même de réalités qui montrent qu'il y a parfois un rapport brutal vis-à-vis de la population".

Évoquant le refus des policiers de voir instaurer des récépissés à l'occasion de contrôles d'identité, l'élu de Seine-Saint-Denis a souligné : "Je le dis vraiment avec respect, je pense qu'il faut qu'ils comprennent et l'exemple de Nantes est là, il y a un souci, arrêtons de nous fermer les yeux".

Contre les statistiques ethniques

Prenant l'exemple du commissariat des Lilas de sa circonscription, "en sous-effectif", l'élu de Seine-Saint-Denis a affirmé qu'il fallait "aider les policiers à travailler dans de bonnes conditions (...) il faut les comprendre aussi". "Il faut des moyens supplémentaires et aussi des méthodes de travail qui rétablissent la confiance avec la population, tout le monde y gagnera", a-t-il insisté.

Selon un rapport parlementaire publié dans Le Figaro, les personnes en situation illégale pèsent entre 8 et 10% de la population de la Seine-Saint-Denis, soit 250 000 habitants. "C'est un département qui a des besoins importants et qui a des moyens inférieurs. C'est terrible que rien ne soit fait", fait remarquer le député. Les auteurs du rapport réclament des statistiques ethniques, ce que ne souhaite pas Alexis Corbière.

(PATRICK KOVARIK / AFP)