Cet article date de plus d'onze ans.

Législatives : l'UMP investit un candidat contre Bayrou, le PS envisage de retirer le sien

Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, a annoncé lundi que son parti investirait un candidat contre le leader du MoDem dans sa circonscription des Pyrénées-Atlantiques.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le président du MoDem, François Bayrou, a annoncé le 3 mai qu'il voterait à titre personnel pour François Hollande. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Depuis le début de l'année, l'UMP s'était tenu à distance de la circonscription des Pyrénées-Atlantiques de François Bayrou. Mais c'en est fini du pacte de non-agression. Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, a annoncé lundi 7 mai que son parti allait investir un candidat contre le leader du MoDem pour les législatives de juin.

"Le bureau politique a décidé, cet après-midi, qu'un candidat investi par l'UMP serait présent dans la circonscription de François Bayrou", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, à l'issue d'un bureau politique extraordinaire de l'UMP. Motif de ce choix ? "La décision [de François Bayrou] d'appeler à voter François Hollande. Le voici donc dans le camp de la majorité présidentielle."

Moscovici favorable au retrait du candidat PS

Le chef du parti centriste avait pris une décision qualifiée d'"historique", en annonçant au lendemain du débat opposant les deux candidats finalistes le 3 mai, qu'il choisissait de donner son suffrage à François Hollande à titre personnel, même s'il n'avait pas donné de consigne de vote. Selon un sondage consacré à la sociologie des électorats, réalisé par Ipsos-Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France, Le Monde et Le Point, 41% de ses électeurs ont choisi Nicolas Sarkozy et 29% François Hollande.

Au PS, plusieurs voix se sont élevées pour proposer de retirer le candidat socialiste dans cette circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Pierre Moscovici s'y est dit favorable mardi matin sur RTL, tout comme Laurent Fabius la veille dans l'émission "Mots croisés", sur France 2. La députée socialiste Marisol Touraine a également affirmé, lundi soir sur i-Télé, qu'à son "avis", cela serait "cohérent"

Législatives : Moscovici vole au secours de Bayrou (Francetv info)

Eric Saubatte candidat de l'UMP ?

Martine Lignières-Cassou, maire PS de Pau, avait pourtant affirmé trois jours plus tôt, à L'Express, qu'il y aurait bien un candidat socialiste face à François Bayrou et qu'il s'agissait de Nathalie Chabanne, secrétaire de la section PS de la vallée de l'Ousse"J'ai été investie par les miltants socialistes, je ne retirerai pas ma candidature!", a d'ailleurs affirmé cette dernière sur RTL mardi.

Du côté de l'UMP, le choix du candidat n'est pas encore arrêté. Selon Sud Ouest, ce pourrait être Eric Saubatte, délégué UMP dans la deuxième circonscription. En janvier, la commission d'investiture de l'UMP avait décidé, par "élégance", de ne pas investir de candidat face à Bayrou, tout comme elle n'avait présenté personne contre le président du Nouveau Centre, Hervé Morin. Lors des précédentes législatives en 2007, Bayrou avait eu un adversaire du parti présidentiel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.