L'avocat Arié Alimi : "Il y a une doctrine d'Etat qui crée une continuité entre le terrorisme et l'islam"

L'avocat Arié Alimi dénonce ce jeudi matin sur France info la "doctrine de l'Etat" qui crée "une continuité entre terrorisme et islam". L'avocat au barreau de Paris a réagi après les arrêtés pris dans certaines villes contre le burkini. Des mesures qui s'inscrivent selon lui "dans la droite ligne de ce qui se passe depuis janvier 2015".

(L'avocat Arié Alimi estime que les musulmans sont visés par "le pouvoir éxécutif, législatif et désormais judiciaire" © maxPPP)

Ce jeudi matin Arié Alimi n'a pas caché son inquiétude. Il craint d'autres conflits au sein de la population française. Il affirme que les musulmans sont désormais visés par "le pouvoir exécutif, législatif et désormais judiciaire" . "On a franchi un cap " dit-il, "les représentants politiques ne protègent plus les valeurs républicaines" .

Le burkini est un "épiphénomène " selon l'avocat qui tient un blog sur Mediapart. Le choix de porter un burkini ou tout autre vêtement ne doit pas être remis en cause. "Les valeurs de la République française c'est de protéger la liberté de conscience même si certains vêtements religieux peuvent avoir une connotation discriminante. " Le gouvernement doit, selon lui, pouvoir permettre à chacun de s'exprimer dans l'espace public sans qu'il y ait de nuisances pour autrui.

"On a un gouvernement qui est particulièrement désorienté par tous les attentats terroristes que nous avons connu en France depuis deux ans", explique Arié Alimi. Le gouvernement, selon lui, "essaie de détourner l'attention des français sur une partie de la population pour dériver les responsabilités".

Arié Alimi considère qu'il faut "restaurer le dialogue " et pas seulement entre les communautés religieuses.