L'avancement des fonctionnaires : pas de gel, écrit Matignon

Le Premier ministre s'est engagé par écrit à ne pas geler l'avancement des fonctionnaires. Le courrier adressé aux Fédérations syndicales de fonctionnaires a été rendu public samedi. Cet engagement par écrit avait été notamment demandé par le syndicat Unsa Fonction publique, après les déclarations contradictoires de différents membres du gouvernement qui avaient provoqué une polémique.

(Maxppp)

Dans une lettre adressée aux syndicats de fonctionnaires, Jean-Marc Ayrault a assuré qu'"aucune
mesure
" ne serait prise pour geler l'avancement des fonctionnaires. Le courrier
daté de vendredi a été rendu public samedi par l'Unsa Fonction publique. Le Premier
ministre écrit :

   "Je vous confirme ce que j'ai déclaré
publiquement, à savoir qu'il n'y aura pas de baisse du pouvoir d'achat des
fonctionnaires et qu'aucune mesure ne sera prise qui aurait pour objet de geler
l'avancement des agents publics."

Cette mise au point intervient
après une promesse orale du Premier ministre jeudi. Jean-Marc Ayrault avait
alors démenti l'hypothèse d'un gel des primes et de l'avancement des
fonctionnaires pour réduire les dépenses publiques. Plusieurs déclarations contradictoires émanant de ministres avaient auparavant déclenché un tollé. Pour la Fédération des
fonctionnaires de l'Unsa cette lettre est "un signal d'apaisement ". Laurent Escure, le secrétaire
général de l'Unsa Education confirme que la nouvelle était très attendue.

L'Unsa se dit aussi satisfaite
du courrier du Premier ministre pour des fonctionnaires, cibles dit-elle d'un "fonctionnaire-bashing trop souvent convenu".