Cet article date de plus d'onze ans.

Khadafi et DSK font campagne

Dernière ligne droite avant le vote, et il y a comme de l'électricité dans l'air. "Boules puantes" chères à François Fillon ou pas, les coups bas se multiplient. Chaque candidat à son caillou dans la chaussure : DSK pour l'un, Kadhafi pour l'autre.
Article rédigé par Francetv 2012
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Dernière ligne droite avant le vote, et il y a comme de l'électricité dans l'air. "Boules puantes" chères à François Fillon ou pas, les coups bas se multiplient. Chaque candidat à son caillou dans la chaussure : DSK pour l'un, Kadhafi pour l'autre.

La semaine risque d'être lourde en phrases assassines et coups tordus. Ce week-end en a été l'illustration. De part et d'autre on a exploité les ratés de l'adversaire. DSK qui refait surface à un curieux moment permet à la droite d'ironiser sur les liens du PS. D'ailleurs Michel Sapin, porte-parole de François Hollande, ne peut que rappeler que DSK n'est plus dans la sphère politique.

Nicolas Sarkozy quant à lui, doit se battre avec un fantôme, celui du colonel Khadafi. Voilà que le site internet Médiapart découvre et publie un document qui laisse entendre que la Libye aurait pu financer sa campagne de 2007. Le président-candidat contre-attaque.

Dans cette affaire, François Hollande est paradoxalement obligé de se défendre de n'avoir aucun lien avec le site internet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.