Jean-Yves Le Drian à la fois ministre et tête de liste aux élections régionales ?

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, devrait officialiser sa candidature vendredi prochain lors d'une session du conseil régional de Bretagne. Lui qui a déjà présidé cette région de 2004 à 2012, représenterait donc le Parti socialiste aux élections régionales de décembre tout en restant ministre de la Défense.

(Jean-Yves Le Drian, le 2 juillet 2015, au ministère de la Défense © MaxPPP)

Le ministre de la Défense devrait annoncer vendredi qu'il sera la tête de liste PS en Bretagne pour les élections régionales de décembre prochain. La question de son maintien au gouvernement est donc posée. Mais, du côté de l'Elysée, on rappelle la règle : on ne peut pas être ministre et président d'un exécutif local. Il n'y aurait donc pas de passe-droit pour l'ami de François Hollande même s'il devrait avoir un privilège : faire campagne tout en restant à son poste. La campagne sera courte, argumente les proches de l'exécutif.

Pour le reste, si Jean-Yves Le Drian est élu et prend la tête de la région Bretagne, il faudra le remplacer. Cela s'annonce compliqué. Cet intime du président de la République a toute sa confiance et celle de l'armée. Il est aussi au coeur de la lutte contre le terrorisme.

Un remaniement en préparation

Qui pourra donc lui succéder ? Les paris sont lancés alors que des ministres d'envergure sont donnés partants en cas de remaniement. Il se murmure que Laurent Fabius pourrait prendre la tête du Conseil Constitutionnel en mars prochain. Il faudra aussi le remplacer. Ségolène Royal apprécierait le Quai d'Orsay mais pas la Défense. Le nom de Bernard Cazeneuve, le très apprécié ministre de l'Intérieur sort du lot.