Cet article date de plus de huit ans.

Jean-Pierre Bel va lâcher la présidence du Sénat

Le sénateur socialiste annonce dans Le Monde daté de jeudi qu'il lâchera la présidence de l'institution à l'automne prochain, après trois ans de présidence. Jean-Pierre Bel évoque "un choix personnel ancien". A 62 ans, il ne se présentera d'ailleurs à "aucune autre fonction élective".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Quand on a plus de 30 ans de vie élective, c'est un
peu normal à 62 ans de dire qu'on s'arrête
", confie le sénateur de
l'Ariège. Jean-Pierre Bel, homme plutôt discret et au bilan mitigé, ne sera donc plus président du Sénat à l'automne
prochain au nom "d'un choix personnel très ancien ", d'après une
tribune publiée dans Le Monde daté de jeudi
. François Hollande, dont il est
proche, aurait été mis au courant dès sa nomination à la tête du Palais du Luxembourg
il y a trois ans.

A lire aussi ►►►Portrait : Jean-Pierre Bel, premier président socialiste du Sénat

Politiquement, Jean-Pierre Bel assure ne pas mettre en péril
la présidence socialiste du Sénat alors que la moitié des sièges sera
renouvelée en septembre prochain.

Tout va notamment dépendre des résultats des
municipales puisque les grands électeurs pour la Haute Assemblée sont
principalement issus des communes. Et
"les sièges arrivant à renouvellement en septembre ne sont pas les plus favorables à la
gauche
", d'après Marie-Eve Malouines, chef du service politique de France Info. La présidence pourrait donc changer de camp.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.