Cet article date de plus de neuf ans.

Jean-Marc Ayrault dévoile le calendrier des mois à venir

À l'issue du conseil des ministres de rentrée, Jean-Marc Ayrault a présenté les grandes étapes du gouvernement pour les semaines à venir. Il a également demandé aux parlementaires de reprendre leurs travaux plus tôt que prévu pour examiner deux projets de loi majeurs.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C'est une image rare. Le Premier ministre a pris la parole sur le perron de l'Élysée à l'issue du conseil des ministres
de rentrée. Jean-Marc Ayrault a ainsi expliqué que le Parlement serait
convoqué le mois prochain en session extraordinaire pour voter deux projets de
loi.

Les députés et les sénateurs vont reprendre leurs travaux
plus tôt que prévu pour examiner la création de 150.000 emplois d'avenir. Le second
projet de loi qu'ils auront à voter sera consacré à la création de 150.000
logements sociaux avec la mise à disposition gratuite des terrains.

Un projet de loi sur la réforme du secteur bancaire français

Par ailleurs, Jean-Marc Ayrault a annoncé que le projet de budget
2013 sera présenté en conseil des ministres la dernière semaine de septembre. Selon le Premier ministre, "il confirmera l'objectif de réduction à 3% du déficit public en 2013 et tracera
une trajectoire de retour à l'équilibre des comptes publics en 2017"
.

De son côté, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a annoncé un projet de loi sur la réforme du secteur bancaire français. Il visera à séparer les dépôts et l'épargne des ménages français des activités de marché des établissements financiers. Il sera présenté avant la fin de l'année. 

Mercredi matin, Jean-Marc Ayrault avait déjà dévoilé plusieurs mesures, comme le relèvement du plafond du livret A de 25% ou une
baisse modeste et provisoire des taxes sur les carburants

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.