Politique : ces ministres qui travaillent dans l'ombre durant le Covid-19

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Politique : ces ministres qui travaillent dans l'ombre durant le Covid-19
France 3
Article rédigé par
H.Capelli, Q.Monaton, O.Darmostoupe, J-M.Perroux - France 3
France Télévisions

Si certains ministres sont moins médiatisés que d'autres, en partie en raison de la crise sanitaire, ils ne travaillent pas moins pour autant. Les équipes de France 3 ont suivi Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'insertion, et Joël Giraud, secrétaire d'Etat chargé de la ruralité. 

Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'insertion, et Joël Giraud, secrétaire d'État à la ruralité, appartiennent tous deux au gouvernement de Jean Castex. En pleine crise sanitaire, Brigitte Klinkert est en déplacement à Angoulême (Charente). "C'est très, très important pour moi de rencontrer comme ce matin des jeunes, soit qui sont en recherche d'emploi, soit qui viennent d'en trouver, et de leur dire que malgré la crise il y a de l'espoir", explique cette dernière. Si la ministre déléguée est une figure politique en Alsace, où elle est élue depuis plus de 30 ans, elle est moins connue à Angoulême. "Je ne la connaissais pas personnellement, je l'ai trouvée très engagée", confie un homme aux équipes de France Télévisions. 

Préparer la campagne de 2022 

Malgré la pandémie, les ministres continuent d'aller sur le terrain. Joël Giraud s'est rendu quant à lui au Mont-Dore, en Auvergne, et a passé la nuit dans un refuge de montagne. "Je préfère les refuges aux plateaux télés", confie le secrétaire d'État charge de la ruralité. Énarque et député depuis 2002, il va lui aussi à la rencontre des Français, en partie pour préparer la campagne de 2022 d'Emmanuel Macron, dont il est proche. Moins médiatique que d'autres ministres, le secrétaire d'État s'amuse de son relatif anonymat : il s'est promis d'arrêter la politique l'an prochain. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.