Hôpital : "Il y a un effort qui est fait, maintenant il faut regarder la répartition", estime Laurent Berger (CFDT)

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 8 juillet.

France 2

Sur le Ségur de la Santé, le nouveau Premier ministre propose une enveloppe de 7,5 milliards d’euros pour les salaires des soignants. "J'avais dit en début de semaine qu’il fallait aller à huit milliards d’euros pour avoir une revalorisation des salaires qui soit conséquente et marquante. Il y a un effort qui est fait, maintenant il faut regarder la répartition", explique Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité des « 4 Vérités » de France 2, mercredi 8 juillet.

"Abnégation des organisations syndicales"

"Je souhaite que les huit milliards d’euros, parce que j’espère que l’on ira un petit peu plus loin, soient consacrés à une revalorisation salariale qui aille au-delà de 200 euros pour les soignants et qui s’approche de 200 euros pour les non-soignants, autour de 150, on verra, c’est la négociation qui va le dire. Il y a un effort qui est fait, personne ne pourra dire l’inverse, maintenant il faut que dans la négociation les choses se nouent correctement", précise Laurent Berger.

Le désir du syndical est clair : "Ce qui m’intéresse, c’est que les soignants ou les non-soignants dans l’hôpital public, lorsqu’ils vont voir leur prochaine fiche de paie, voient qu’effectivement, il y a eu un effort et que c’est dû, en partie, à l’abnégation des organisations syndicales", conclut Laurent Berger.

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, à Matignon, en janvier 2020.
Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, à Matignon, en janvier 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)