Covid-19 : l'Autriche et la Suisse lèvent la plupart des restrictions sanitaires

En Suisse, l'accès aux magasins, aux restaurants, aux établissements culturels, aux établissements ouverts au public et aux manifestations est à nouveau possible sans masque ni certificat Covid. 

La terrasse d\'un café à Lausanne en Suisse, le 19 avril 2021.
La terrasse d'un café à Lausanne en Suisse, le 19 avril 2021. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Le chancelier autrichien a annoncé, mercredi 16 février, la levée prochaine de la plupart des mesures contre le Covid-19. Il ne sera ainsi plus nécessaire de montrer un pass vaccinal à l'entrée des hôtels, restaurants, concerts et événements sportifs. Le couvre-feu est aussi supprimé. En Suisse, l'accès aux magasins, aux restaurants, aux établissements culturels, aux établissements ouverts au public et aux manifestations est à nouveau possible sans masque ni certificat Covid. Ce direct est désormais terminé.

Véran encourage la vaccination des enfants. "Je prends mon bâton de pèlerin (...) pour dire et redire aux parents que vacciner son enfant, c'est ne pas prendre le risque qu'il fasse partie de ces centaines d'enfants qui sont hospitalisés pour une forme grave de Covid", a insisté le ministre de la Santé sur franceinfo.

 Vers la fin du port du masque en intérieur ? Olivier Véran a annoncé que la fin de l'obligation du masque en intérieur pourrait intervenir dans la plupart des lieux "à la mi-mars". Cet allègement du protocole sanitaire n'interviendra que "si les conditions sont réunies", c'est-à-dire "si le virus circule beaucoup moins et que les hôpitaux sont en état de fonctionner". 

Allègement du couvre-feu en Martinique. Le couvre-feu instauré en juillet en Martinique sera repoussé de deux heures à compter de vendredi et démarrera à 22 heures au lieu de 20 heures, a annoncé mardi la préfecture.

 Les hospitalisations et les contaminations continuent de baisser. Le nombre total de malades hospitalisés atteignait 31 091 mardi, contre 31 532 lundi et 33 352 mardi dernier. Mardi, 142 253 personnes ont été testées positives lors des dernières 24 heures, soit une moyenne sur les sept derniers jours à 119 702 cas quotidiens, contre 211 716 le mardi précédent. 

Les évaluations de mi-CP reportées après les vacances de février. Annulées en janvier en raison de la crise sanitaire, elles sont reportées une semaine après le retour des vacances de chaque zone en février et mars, a annoncé mardi le ministère de l'Education. Ces évaluations "ont pour objet d'identifier l'état d'acquisition des élèves en cours d'année et d'identifier leurs fragilités", a expliqué le directeur général de l'enseignement scolaire (Dgesco).

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

22h59 : "On va s'acheminer doucement, probablement à l'automne, vers une situation endémique, avec une circulation contrôlée du virus, mais avec de temps en temps des pics épidémiques dus à l'apparition de nouveaux variants. En clair, nous vivrons encore longtemps avec le Sars-Cov-2, mais de façon différente."

Nous sommes "au début d'une nouvelle ère", estime le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy dans Le Parisien. Selon lui, "avec un niveau de vaccination élevé et des rappels, vivre avec le Covid, c'est (...) avoir une vie presque normale, laisser le virus circuler à condition que le niveau de contamination ne soit pas trop élevé. Et reprendre des mesures de restriction temporaire lors d'une reprise épidémique". "C'est le modèle qui commence à se construire", résume-t-il.

20h51 : Enfin 38 187 820 personnes ont reçu une dose de rappel, selon les données publiées par Santé publique France, 54 176 336 personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France, soit 80,4% de la population française. 53 110 247 personnes ont reçu deux doses de vaccin, soit 78,8% de la population française totale.



(FRANCEINFO)

20h54 : On dénombre 30 578 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 3 126 en réanimation. Mercredi 9 février, 32 878 personnes étaient hospitalisées dont 3 503 en réanimation. Au total, 207 malades ont été admis en réanimation ces dernières 24 heures (ils étaient 296 il y a une semaine) et on compte 1 975 nouvelles hospitalisations (contre 2 614 il y a une semaine), toujours selon les données publiées par Santé publique France. 244 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital, contre 255 il y a une semaine.





(FRANCEINFO)

20h43 : Bonsoir @abuela, merci, déjà, pour vos mots. Je vous donne tout de suite les derniers chiffres publiés par Santé publique France. 98 735 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés ces dernières 24 heures en France. Il y a une semaine, le mercredi 9 février, 179 614 nouveaux cas de Covid-19 avaient été recensés.



(FRANCEINFO)

20h43 : Bonsoir.... en manque de chiffres covid ce soir!... Pouvez vous y remédier ? Merci, et aussi pour tout votre travail

20h36 : L'Espagne va supprimer les jauges dans les évènements sportifs à partir du 4 mars. Les stades pourront accueillir le public à 100% de leurs capacités, comme avant la pandémie, "étant donnée l'évolution satisfaisante de tous les indicateurs épidémiologiques", a annoncé la ministre de la Santé Carolina Darias lors d'une conférence de presse. Elle a rappelé que le port du masque resterait obligatoire et qu'il sera toujours interdit de fumer, boire ou manger pendant ces évènements sportifs.

18h59 : "On est habitués à porter le masque mais je peux vous dire que ça a un impact sur le fonctionnement de l'entreprise, sur la convivialité entre les gens".

Le vice-président national délégué de l’ANDRH, l’Association nationale des directeurs de ressources humaines, Benoît Serre, s'est félicité sur franceinfo de l'annonce du ministre de la Santé, Olivier Véran, qui a évoqué la fin de l'obligation du port du masque en intérieur. Est-ce trop tôt ? "Sur le plan de l'évaluation sanitaire, je n'en sais absolument rien, je ne suis pas 'toubib'. Par contre, si je me place du point de vue des salariés, c'est effectivement une très bonne nouvelle", a-t-il assuré.

18h24 : "Nous pouvons regarder vers l'avant avec plus de confiance que nous ne l'avons fait ces dernières semaines. D'une certaine manière, après ces deux longues années, nous méritons que les choses s'améliorent d'une manière ou d'une autre."

L'Allemagne va commencer à lever ses restrictions. Le pays engage un plan d'assouplissements en trois étapes visant à supprimer "une grande partie des restrictions actuellement en place" d'ici le 20 mars, a déclaré Olaf Scholz. L'Allemagne, frappée après la France et le Royaume-Uni par une vigoureuse cinquième vague, a encore enregistré près de 220 000 cas supplémentaires en 24 heures et le taux d'incidence sur sept jours dépasse les 1 400. Mais "le point culminant de la vague Omicron est dépassé", veut croire le ministre allemand de la Santé, Karl Lauterbach.

14h03 : Il est 14 heures, c'est l'heure d'un nouveau point sur l'actualité :

• Les ministres des Affaires étrangères des pays du G7 tiendront samedi une réunion consacrée à la crise entre l'Ukraine et la Russie. Suivez notre direct.

Au procès de Nordhal Lelandais en Isère, les parties civiles démarrent aujourd'hui leur plaidoiries. "Vous avez à juger un homme qui n'est pas un monstre, mais c'est un mystère", a notamment déclaré l'avocat Yves Crespin.

• Le ministre de la Santé, Olivier Véran, envisage la fin du port du masque en intérieur pour les adultes et les enfants "à la mi-mars". Cela s'accompagnera d'un allègement du pass vaccinal à cette date, si la circulation du virus est "très faible".

• La France compte désormais quatre médailles d'or aux Jeux d'hiver de Pékin, après le titre de champion olympique de slalom remporté ce matin par le skieur vosgien Clément Noël. Reportage sur place, où franceinfo a vécu cette journée avec le clan français.

13h29 : Quels sont les contenus à ne pas manquer aujourd'hui sur notre site ?

• Concerts, masques, pass... On fait le point sur le calendrier de levée des mesures prises pour freiner l'épidémie.

• Comment les candidats se positionnent-ils sur la crise ukrainienne ? Réponse dans cet article.

"Je pensais que c'était possible", raconte, en larmes, Clément Noël après sa victoire en slalom.

12h00 : Ding dong, il est midi, voici les titres :

• L'obligation du port du masque en entreprise ou à l'école pourrait prendre fin "à la mi-mars", a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, en ce jour d'allègement des restrictions dans les discothèques, les bars, les stades, les cinémas et les transports.


• Malgré ses annonces de retraits de troupes, la Russie "continue de renforcer sa présence militaire" aux frontières avec l'Ukraine, selon l'Otan. "Les équipements et les capacités restent en place", déplore l'Alliance atlantique, réclamant "un réel retrait".

• La justice européenne a validé un dispositif liant le versement des fonds de l'UE au respect de l'Etat de droit, infligeant un revers à la Pologne et à la Hongrie, qui risquent désormais des sanctions. Ce jugement, dénoncé par Varsovie et Budapest, est "une bonne nouvelle", selon Paris.

• La France compte désormais quatre médailles d'or aux Jeux d'hiver de Pékin, après le titre de champion olympique de slalom remporté ce matin par le skieur vosgien Clément Noël. Avec 13 podiums à leur actif, les Bleus consolident leur dixième place au tableau des médailles.

11h35 : L'exécutif a-t-il raison d'envisager la fin de l'obligation du port du masque en intérieur pour la "mi-mars" ? Sur notre antenne, l'infectiologue Benjamin Davido juge cette étape "plus légitime" que celle visant, dès la fin février, à tomber le masque dans les seuls lieux soumis au pass vaccinal, ce qui est "un peu prématuré", selon lui.

11h04 : Sans attendre ce soir, une boîte de nuit de Marseille a rouvert ses portes dès minuit, pour profiter de l'allègement des restrictions sanitaires en vigueur aujourd'hui. A Dijon (Côte-d'Or), un gérant dit s'attendre à un retour massif des "18-22 ans, qui ont loupé tellement de choses".




09h11 : @Paul : Les discothèques rouvrent leurs portes aujourd'hui et le porte du masque n'y est que facultatif, comme c'était déjà le cas cet été et cet automne. Comment expliquer cette souplesse ? Ces lieux sont soumis à la présentation d'un pass vaccinal, ce qui n'est pas le cas dans les commerces auxquels vous faites allusion.

09h12 : Bonjour. Je ne comprends pas bien, on enlève les masques dans les boîtes de nuit mais pas dans les commerces ? Ou bien je me trompe ? Je vous remercie

09h08 : #ONVOUSREPOND @Marie : Bonjour. Il est bien question, d'ici deux semaines, de retirer son masque au cinéma, au théâtre ou encore au musée. Les propos d'Olivier Véran, ce matin, portent cette fois sur les lieux clos non soumis au pass vaccinal, comme les bureaux ou les écoles.

09h11 : Bonjour Yann, je suis bien surprise de lire que le Ministre de la santé parle de la mi-mars, pour enfin se dispenser du masque en intérieur. Il y a quelques jours, on entendait qu'à partir du 28 février, le masque ne serait plus obligatoire dans les espaces fermés soumis au pass vaccinal. Qu'en est-il exactement, s'il vous plaît ?

09h01 : Il est 9 heures, on refait un point sur l'actualité :

• Sacré champion olympique de slalom, le skieur Clément Noël a offert une quatrième médaille d'or à la délégation française aux Jeux d'hiver en Chine. On suit désormais le relais dame en biathlon, avec l'espoir d'un 14e podium pour les tricolores. Suivez notre direct.

• L'obligation du port du masque en entreprise ou à l'école pourrait prendre fin "à la mi-mars", a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, en ce jour de levée de nouvelles restrictions dans les discothèques, les bars, les stades, les cinémas et les transports,

• Au lendemain de l'annonce par Moscou d'un "retrait partiel" des troupes massées aux frontières ukrainiennes, la Russie a fait état du départ d'une autre partie de ses forces, qui ont "achevé leurs exercices tactiques" dans la péninsule ukrainienne annexée de Crimée.

• Grâce à un exploit à la dernière minute de Kylian Mbappé, le PSG a remporté un succès mérité contre le Real Madrid (1-0), hier soir, en huitième de finale aller de la Ligue des champions. L'Argentin Lionel Messi avait raté un penalty pour les Parisiens un peu plus tôt.

08h46 : "Je ne dis pas qu'on allègera tout, on gardera peut-être une queue de comète", précise le ministre de la Santé. Il évoque notamment un possible maintien du pass vaccinal en discothèque au-delà de la mi-mars.

08h43 : "A la mi-mars, on pourrait commencer à se poser sérieusement la question du port du masque en intérieur et du pass vaccinal."

Le ministre évoque une possible levée de l'obligation du masque en entreprise ou à l'école d'ici un mois, à condition que la situation continue de s'améliorer et que les hôpitaux retrouvent un "état de fonctionnement normal".

08h43 : La fin de l'obligation du masque en intérieur pourrait intervenir dans la plupart des lieux "à la mi-mars", affirme le ministre de la Santé, Olivier Véran.

08h39 : "Ca s'améliore nettement, partout, dans toutes les régions françaises. (...) Notre stratégie d'allègement progressif [des restrictions] était la bonne "

Le ministre fait état de contaminations "trois fois moins importantes qu'il y a deux semaines", ce qui laisse présager, selon lui, d'une possibilité de "sortir complètement de la vague d'ici quelques semaines".





(FRANCEINFO)

08h33 : En ce jour de levée de nouvelles restrictions sanitaires, le ministre de la Santé, Olivier Véran, est l'invité du "8h30 franceinfo". Vous pouvez suivre son interview dans notre direct TV ou notre direct radio.

08h30 : Selon une étude américaine, les bébés dont la mère a été vaccinée durant sa grossesse ont moins de risques que les autres de développer une forme sévère du Covid-19. Cette protection pourrait venir d'un transfert d'anticorps via le placenta.

07h20 : "Il n'est pas question de rentrer avec le pass vaccinal de la grand-mère."

Sur notre antenne, ce responsable syndical dit s'attendre à voir "plus des deux tiers des établissements rouvrir dès ce soir". Les fêtards seront priés de montrer patte blanche à l'entrée : "Les clients devront présenter un pass vaccinal valide et nous vérifierons la pièce d'identité."

08h16 : Pour faire bref, à partir d'aujourd'hui, vous pouvez de nouveau :

• consommer debout dans les bars, cafés et restaurants

• boire ou manger dans les stades, les cinémas et les transports en commun

• aller en discothèque

• vous rendre à un concert debout.

07h08 : Vous vous y perdez un peu entre toutes les évolutions de règles sanitaires ? On vous propose un article listant ce qui est de nouveau autorisé aujourd'hui et les prochains allègements prévus à la fin du mois.

06h56 : Direction le kiosque à journaux pour humer l'encre fraîche du matin et prendre le pouls de la presse nationale et régionale. Ambiance boules à facettes dans plusieurs de vos journaux, à l'occasion de la réouverture des discothèques (qui avaient dû fermer de nouveau en décembre).





06h42 : La Martinique, placée sous couvre-feu depuis juillet, entrevoit la sortie du tunnel. La préfecture annonce que les restrictions nocturnes débuteront à 22 heures à partir de vendredi, contre 20 heures jusqu'ici. Nos amis de Martinique La 1ère font le point sur les règles en vigueur.

06h09 : Voici les premiers titres de ce mercredi 16 février :

• A la faveur de la décrue de la cinquième vague, le gouvernement lève de nouvelles restrictions à partir d'aujourd'hui. Il est possible de retourner en discothèque, de consommer debout dans les bars ou encore de manger et boire dans les stades, les cinémas et les transports.

• Le président russe, Vladimir Poutine, a confirmé un "retrait partiel" des troupes massées aux frontières ukrainiennes. C'est "un premier signal encourageant", a salué Emmanuel Macron, même si, selon les Etats-Unis, "une invasion demeure tout à fait possible".

• Nicolas Bay, porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, a été suspendu de ses fonctions au sein du Rassemblement national. Le parti lui reproche d'avoir transmis des informations confidentielles à Eric Zemmour, un "sabotage" contesté par l'accusé.

• Grâce à un exploit à la dernière minute de Kylian Mbappé, le PSG a remporté un succès mérité contre le Real Madrid (1-0), hier soir, en huitième de finale aller de la Ligue des champions. L'Argentin Lionel Messi avait raté un penalty pour les Parisiens un peu plus tôt.