Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : la détresse des étudiants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : la détresse des étudiants
France 3
Article rédigé par
J.Lonchampt, A.Dupont, F.Goncalves, A.Brodin - France 3
France Télévisions

Les annonces du Premier ministre Jean Castex, jeudi 14 janvier, n’ont rien changé pour un grand nombre d’étudiants. Dans le flou et proie à la solitude, ils se sentent délaissés.

Jeudi 14 janvier, le Premier ministre Jean Castex a promis la réouverture le 25 janvier des travaux dirigés par demi-groupe des étudiants en première année. Le reste d’entre eux vont donc devoir continuer de suivre leurs cours à distance. Une situation pesante pour des élèves qui dénoncent une gestion à deux vitesses. "C’est compliqué de se dire au lycée, ils ont le droit d’aller à 30 dans une classe, à la fac non ce n’est pas possible", s’exaspère Nicolas Autissier, vice-président d’Ocampus à Orléans (Loiret).

Des élèves isolés

La fermeture des classes va donc entraîner une prolongation des cours à distance. La situation devient intenable pour certains étudiants, qui souffrent d’une solitude permanente. L’angoisse se fait de plus en plus ressentir pour Anais Helali, étudiante en première année à l’université d’Orléans. Elle a préféré se réfugier chez des amis plutôt que de rester vivre seule dans le logement de neuf mètres carrés qu’elle loue pour 255 euros par mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.